Paris: Première amende pour une sous-location sur Airbnb

LOCATION Il sous-louait son appartement dans le 5e arrondissement sur Airbnb. L'homme a été condamné à 5.000 euros de dommages-intérêts...

P-A. L.

— 

Illustration sur le site de partage de logements AirBnB.

Illustration sur le site de partage de logements AirBnB. — M.Libert/20 Minutes

Pour la première fois un Parisien a été condamné à une amende pour avoir sous-loué son appartement sur Airbnb. Le 6 avril, le tribunal d’instance du 5e arrondissement de Paris a condamné Philippe, intermittent du spectacle, à verser 5.000 euros de dommages-intérêts et 2.500 euros pour les frais d’avocat à son propriétaire, rapporte Le Parisien.

700 euros la semaine

L’homme, metteur en scène, sous-louait son bel appartement du 5e arrondissement. Un duplex de 60m², avec terrasse, qui rapportait gros à Philippe : 700 euros la semaine, ou 4.000 euros le mois, selon le quotidien. D’après l’avocat du propriétaire, Mathieu Croizet, cet arrangement avec la loi aurait rapporté près de 22.000 euros.

L’appartement avait été loué à Philippe il y a 18 ans par Georges Lautner, réalisateur des Tontons flingeurs. A sa mort, son fils avait souhaité récupérer le bien mais le locataire refusait de partir.

 

Et que dit la loi ?

La sous-location d’un appartement (que ce soit sur une plateforme de couchsurfing, comme Airbnb, ou via des annonces plus traditionnelles) est interdite. Selon le site d’annonces immobilières de particuliers Pap, tout logement loué depuis le 27 mars 2014 -date d’entrée en vigueur de la loi Allur- ne peut être sous-loué sans « accord exprès et écrit de son propriétaire ». Le site rappelle également que même pour les locations antérieures à la loi Allur, les contrats signés interdisent la plupart du temps la sous-location.

Mots-clés :