Un drone au-dessus de Saint-Cloud.
Un drone au-dessus de Saint-Cloud. - DOMINIQUE FAGET / AFP

Le pire a peut-être été évité au-dessus de l’aéroport de Roissy. Un avion de ligne qui faisait la liaison entre Barcelone et Paris a été frôlé par un drone peu avant l’atterrissage, selon un rapport du Bureau d’enquêtes et d’analyses pour la sécurité de l’aviation civile (BEA).

Le copilote de l’Airbus A320 d’Air France, rapporte le BEA, a aperçu un drone alors qu’il se trouvait à environ 1.700 m d’altitude. Décidant de déconnecter le pilote automatique pour pouvoir s’écarter du danger, il a informé le commandant de bord qui aurait vu le drone passer « environ cinq mètres en dessous de l’aile gauche de l’avion ». L’avion a pu se poser sans encombre et l’enquête du BEA est toujours en cours.

De plus en plus nombreux dans les cieux, les drones civils sont une « menace réelle et croissante » pour la sécurité des avions de ligne, estime l’Association internationale du transport aérien (Iata). « C’est un réel problème. Nous recevons beaucoup d’informations de pilotes faisant état de drones à des endroits inattendus, en particulier à basse altitude autour d’aéroports. Il est indéniable que cela pose un problème réel et croissant pour la sécurité des avions civils », expliquait en février Tony Tyler, directeur général de l’organisation.

Mots-clés :