Google Maps de Drancy, en Seine-Saint-Denis.
Google Maps de Drancy, en Seine-Saint-Denis. - Google Maps

Mise en examen et écrouée pour homicide volontaire sur son bébé de 22 mois jeudi, une femme de 27 ans a avoué avoir mis l'enfant dans la machine à laver. Pendant sa garde à vue, «elle a dit qu'elle avait mis son fils vivant dans la machine, avant de la mettre en marche. Mais le bébé n'est pas mort asphyxié ou noyé, il est décédé des suites de coups», a expliqué une source policière. La jeune femme a également raconté avoir dévêtu l'enfant, prénommé Haroun, avant de le mettre dans la machine, puis l'avoir rhabillé sans expliquer pourquoi.

>> A lire aussi : Le couple de Drancy qui a emmené aux urgences le corps sans vie de leur bébé, placé en garde à vue

Mardi, le père avait emmené le corps de son fils, sans vie, aux urgences d'une clinique du Blanc-Mesnil, ville voisine du domicile familial, situé à Drancy. Le corps de l'enfant présentait de nombreuses ecchymose, au corps et au visage. Sa compagne lui avait expliqué «avoir fait une crise» et avoir frappé l'enfant. Le couple avait été placé en garde à vue mardi dans la journée, et jeudi soir, la jeune femme a été mise en examen pour homicide volontaire et incarcérée.

Mots-clés :