Illustration police nationale.
Illustration police nationale. - Vincent Wartner/20 Minutes

Un déferlement de violence. Un policier en civil s’est très violemment fait agresser, par un colosse de 110kg, gare de Lyon, comme le rapporte Le Parisien ce samedi.

Les faits se sont déroulés lundi, vers 17h30. Le policier, âgé d’une trentaine d’années se rend alors à son travail, quand il intervient sur une bousculade dans un escalator de la gare. Essayant de calmer un homme énervé, il aurait sorti sa carte de police et c’est là que tout aurait dégénéré, raconte le journal.

Les deux hommes se seraient ensuite retrouvés en surface, côté rue de Bercy, où plusieurs témoins qui ont tenté d’intervenir parlent lors de leurs auditions, de « passage à tabac », d’insultes tels que « sale flic », « enc… de flic tu fais moins le malin là », de « coups de pied à la tête ».

Visage en sang

« La tête tapée contre une grille », le policier serait ensuite « tombé au sol comme un poids mort », le visage en sang souffrant d’une triple fracture de la mâchoire. Son agresseur, âgé de 19, à la « corpulence athlétique, tête rasée », déjà connu des services de police alors qu’il était mineur, détaille Le Parisien, se serait ensuite enfui.

Le lendemain, le suspect a pu être interpellé, grâce à l’exploitation des caméras de vidéo surveillance et aux signalements des témoins. Etudiant en apprentissage, il aurait reconnu les faits. Placé en garde à vue et déféré, il a été laissé libre, sous contrôle judiciaire. Il devra s’expliquer devant la justice prochainement pour ces « violences sur personne dépositaire de l’ordre public ».

L’enquête pour tenter de comprendre les raisons de ce déferlement de violence est toujours en cours. La victime, hospitalisée à la Pitié Salpêtrière et opérée, n’a pas encore pu être entendue par les enquêteurs.

Mots-clés :