Ce logo, dévoilé mardi 9 février, accompagnera la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2024 jusqu’au 13 septembre 2017
Ce logo, dévoilé mardi 9 février, accompagnera la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2024 jusqu’au 13 septembre 2017 - Design Dragon Rouge pour Ambition olympique

Deux bandes multicolores qui se croisent dans un mouvement dynamique. On y voit la tour Eiffel, symbole par excellence de Paris et du savoir-faire français. On y voit également des chiffres. Le 2, mais aussi le 4… le tout formant, vous l’avez deviné, le nombre 24, pour Paris 2024 et pour la date d’anniversaire du centenaire des derniers Jeux Olympiques organisés à Paris, en 1924.

Quant aux couleurs, on y retrouve, à l’exception du noir, toutes celles de l’olympisme. Les plus attentifs auront également noté que la partie supérieure du signe ne laisse place qu’à trois couleurs : le bleu, le blanc et le rouge du drapeau français.

Un lancement en grande pompe

Attendez-vous à voir revenir ce logo. Il est celui qui accompagnera la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2024 jusqu’au 13 septembre 2017, date à laquelle le CIO (Comité international olympique) choisira la ville hôte de ces futurs JO. Autrement dit, si Paris est choisi, il faudra élaborer un nouveau logo.

Ce premier logo a toutefois été dévoilé en grande pompe ce mardi soir, projeté progressivement sur l’Arc-de-Triomphe avant d’apparaître dans son intégralité aux Parisiens à 20h24 tapantes. Si la communication a été soignée, c’est que le moment est loin d’être anodin dans la candidature de Paris aux Jeux de 2024. « Ce logo est un signe d’identification, indique Jean-Baptiste Danet, directeur général de l’agence de design Dragon Rouge, qui l’a élaboré. Pour les deux années à venir, ce sera l’identité visuelle de la candidature de Paris aux Jeux Olympique de 2024. Un signe de différenciation, de reconnaissance comme n’importe quel logo d’une marque. »

Un signe de ralliement ?

Ambition Olympique, l’association qui porte la candidature de Paris au JO de 2024, mise aussi beaucoup sur l’appropriation de ce logo par les Français comme un moyen de les impliquer un peu plus dans cette candidature. « Voilà pourquoi le dessin est finalement très simple, explique Jean-Baptiste Danet. Tout le monde peut le reproduire facilement. » Un petit jeu auquel se prêteront d’ailleurs, ce mercredi, plusieurs athlètes invités au siège d’Ambition Olympique, boulevard Haussmann.

Ce logo fera-t-il consensus ? L’exercice est toujours périlleux. « Rappelez-vous le logo imaginé par Londres pour les JO 2012, souligne Jérémie Fesson, co-gérant de l’agence graphique Graphéine. Il avait été jugé trop pop, trop flashy, pas simple à interpréter. »

« De l’élégance »

L’agence Dragon Rouge, qui a déjà travaillé sur les logos du tournoi de tennis Roland-Garros, ou des clubs de foot du PSG et du Losc (Lille), s’attend à voir fleurir « comme toujours » des réactions des deux bords : « Les enthousiastes et les grincheux », précise Jean-Baptiste Danet.

Une petite victoire déjà : le logo a obtenu l’adhésion d’Anne Hidalgo, la maire PS de Paris, comme celui de Valérie Pécresse, la présidente Les Républicains de la région Île-de-France. Il « illustre la beauté et l’élégance de Paris, mais également sa modernité et sa capacité à se réinventer constamment, dit la première. « Il a de l’élégance et du sens », dit la deuxième.

Mots-clés :