Paris: Les rescapés du 13 novembre créent l’association « Life for Paris »

ATTENTATS L’objectif est double: gagner en légitimité et en représentation, mais aussi lutter contre l’isolement des rescapés…

Fabrice Pouliquen

— 

Des fleurs en hommage aux victimes du Bataclan déposées le 15 novembre 2015 devant l'établissement à Paris

Des fleurs en hommage aux victimes du Bataclan déposées le 15 novembre 2015 devant l'établissement à Paris — MIGUEL MEDINA AFP

Cela s’appelle « Life for Paris ». Le projet d’association est parti d’un post facebook le 1er décembre dernier écrit par Maureen 28 ans, sortie indemne, avec son mari, de l’attentat au Bataclan le 13 novembre dernier.

« Nous sommes plus de 1.000 »

« Nous sommes plus de 1.000, écrivait-elle. Plus de 1.000 à être sortis de cette salle, plus de 1.000 personnes pour qui les choses ne seront plus jamais exactement les mêmes… c’est énorme. Dans ce malheur, notre chance est d’être nombreux ; je pense qu’il est important de transformer cela en force. »

Ce premier message a suscité une page Facebook puis rapidement un groupe sur le même réseau social. Surtout, la communauté s’étoffe peu à peu pour atteindre le 14 janvier quelque 430 membres, en majorité des rescapés des attaques, indique Le Parisien.

« On a l’impression de se connaître depuis longtemps »

Du coup, Maureen a décidé de créer une association. L’objectif est double, explique la jeune femme dans les colonnes du quotidien. Permettre aux victimes des attentats de « gagner en légitimité et en représentation », mais aussi lutter contre l’isolement des rescapés en organisant des rencontres, des sorties dans les bars, ou même des visites à l’hôpital pour rencontrer ceux qui y sont toujours soignés.

« Quand on se rencontre, on a l’impression de se connaître depuis longtemps, raconte Maureen à France 24. Les barrières de la vie normale sautent entre nous. On s’embrasse, on s’aime. On a tous conscience d’être très fragile, on a le souhait de se protéger. »