La place Saint-Gervais, à deux pas de la maire de Paris, accueille depuis ce mardi 12 janvier l'une des premières stations Bélib de Paris.
La place Saint-Gervais, à deux pas de la maire de Paris, accueille depuis ce mardi 12 janvier l'une des premières stations Bélib de Paris. - F.Pouliquen / 20 Minutes

Décidément, la ville de Paris déroule le tapis rouge aux Parisiens qui investiraient dans un véhicule électrique. Le stationnement leur est déjà gratuit, des aides financières existent également pour l’achat de véhicules électriques et les copropriétés peuvent se faire subventionner l’installation de bornes de recharge sur leur parking.

Ce mardi, Christophe Nadjovski, adjoint d’Anne Hidalgo en charge des transports, a aussi lancé Belib’, un réseau de stations de recharge de voitures électriques, en partenariat avec la région Ile-de-France et l’Ademe (l’agence pour l’environnement et la maîtrise de l’énergie).

Un complément aux bornes tiers du réseau Autolib’

Il ne s’agit pas tout à fait d’une innovation. Les particuliers parisiens pouvaient déjà recharger leur véhicule électrique dans les stations Autolib’dotés de « bornes tiers » accessibles à tous. Il y a 500 bornes tiers actuellement à Paris. Mais le système a ses limites : elles n’ont qu’une puissance de 3 kW et nécessitent d’y rester brancher entre six et huit heures pour recharger à 100 % sa batterie. Difficile dans ces conditions de cohabiter avec les Autolib’.

C’est là qu’intervient Belib’.  Ce nouveau réseau accroît sensiblement les possibilités de recharge de son véhicule électrique. Soixante stations seront réparties dans la capitale et ne seront cette fois-ci pas à partager avec les Autolib'. Quatre fonctionnent depuis aujourd’hui*. Cinq autres seront mis en service d’ici la fin du mois. Les autres suivront d’ici avril.

 

Gratuit la nuit… à condition d’être patient

Chaque station sera dotée d’un point de recharge normal [de la même puissance que les bornes tiers Autolib] et de deux points de recharge accélérés. « Sur ces deux dernières, il sera possible de faire le quasi-plein de batterie en une heure », indique Christophe Nadjovski.

Pour en profiter, il faudra nécessairement débourser les 15€ pour obtenir le badge d’accès au service Belib. Les inscriptions sont ouvertes aujourd’hui sur la plateforme www.belib.paris.

Ensuite, à condition de ne pas être pressé, le service pourra être gratuit. « Le branchement à la borne de recharge normale coûtera 1 € par heure de 8h à 20h et sera gratuit la nuit, de 20h à 8h », indique Thierry Bourdas, chargé de mission mobilité électrique à la mairie de Paris.

Tout incite à ne pas s’éterniser

Pour les bornes de recharge accélérées, le service restera modique à condition de ne pas s’éterniser. La première heure, le quart d’heure sera facturé 0,25 €. Au-delà, les quinze minutes passeront à 2 € puis très vite à 4 €. De quoi dissuader les propriétaires de véhicules électriques de se servir de ces stations comme de places de stationnement.

« D’ailleurs, chaque borne est dotée d’un radar qui détecte la présence d’un véhicule en face, explique Thierry Bourdas. S’il n’y a pas de branchement associé à cette présence, nous alerterons alors la police qui pourra verbaliser pour stationnement illégal. »

30 stations Belib supplémentaires avant la fin 2016

Ces stations vélib’enlèveront un peu plus encore des places de stationnement à Paris. Leur nombre a baissé depuis le début année 2000, passant de 200.000 à 140.000 aujourd’hui pour faire place aux Vélib’, aux Autolib’ou encore, dernièrement, à l’offre privée d’autopartage.

« Il y en a encore suffisamment », estime Christophe Nadjovski. L’élu prévoit d’ailleurs rapidement d’ajouter 30 stations Belib’supplémentaires aux 60 existantes d’ici fin 2016. « Nous les implantons prioritairement sur des emplacements de livraisons », explique-t-il.

Car ce sont les professionnels, ceux qui doivent rouler beaucoup dans la journée, que visent en priorité Belib'. Avec les bornes de recharges accélérées, l’objectif est qu’ils puissent recharger leur batterie entre deux livraisons.

* Les quatre premières stations, en place dès aujourd'hui, sont situées place Saint-Gervais (4e), avenue Dutuit (8e), avenue Victor-Hugo (16e), et place Armand-Carrel (19e).

Mots-clés :