Une jeune femme a échappé à un viol de justesse dans un train grâce à l'intervention d'un passager.
Une jeune femme a échappé à un viol de justesse dans un train grâce à l'intervention d'un passager. - A. Gelebart / 20 MINUTES/SIPA

Une jeune femme a échappé à un viol de justesse dans un train faisant la liaison Paris – Dreux (Eure-et-Loir) grâce à l’intervention d’un passager. Les faits remontent au 9 décembre dernier, rapporte Le Parisien ce jeudi 7 janvier. Ce soir-là, Cindy, qui travaille dans une supérette de Versailles (Yvelines), monte dans une voiture du train. La rame est vide, hormis une dizaine d’Afghans, montés dans le train à la gare Montparnasse.

Le voyageur arrive au bon moment 

Rapidement, la jeune femme de 28 ans se retrouve importunée par trois membres du groupe. Elle change de place mais le trio la suit. L’un des hommes commence alors à se livrer des attouchements et un autre l’étrangle en serrant son écharpe. Le troisième, raconte Le Parisien, sort quant à lui un couteau et l’approche de son visage. La jeune femme, terrorisée, est aussi peu à peu déshabillée.

Mais les trois hommes n’iront pas plus loin dans leur forfait. Un voyageur a surpris la scène et n’a pas hésité à intervenir. Il parvient à faire descendre la jeune femme du train à la gare de Houdan (Yvelines) où elle se réfugie dans un restaurant. Elle se verra accorder dix jours d’incapacité totale de travail (ITT).

Le troisième agresseur court toujours

Chargée de l’enquête, la brigade des transports identifie les trois hommes grâce aux images de la vidéosurveillance. Deux Afghans, âgés de 21 et 45 ans, ont été interpellés, mis en examen, le 19 décembre pour tentative de viol et écroués. Ils partageaient une chambre dans un foyer Adoma pour migrants. Ils nient avoir commis l’agression sexuelle, mais la jeune femme les a formellement identifiés.

Mots-clés :