Le sable de Paris Plages a été livré ce vendredi matin par voie fluviale
Le sable de Paris Plages a été livré ce vendredi matin par voie fluviale - R.LESCURIEUX

«Il est beau mais il vient d’où ?», demande ce vendredi une retraité parisienne à son mari en regardant depuis le Pont Notre-Dame une pelleteuse en action sur les berges de Seine.

Les quelque 5.000 tonnes de sable nécessaires à la réalisation des plages et des aires de jeux de la voie Georges-Pompidou, du bassin de la Villette et du parvis de l’Hôtel-de-Ville ont été livrées au petit matin par voie fluviale. L'entreprise Lafarge France, qui s’associe à la quatorzième édition de Paris Plages, s'est chargé du transport . Le début des festivités, c’est lundi. En attendant, les ouvriers ratissent le sable qui a fait la route depuis…La Normandie. 


Paris Plages: le sable est arrivé vendredi par 20Minutes

Un sable 100% normand

« C’est du vrai sable de qualité qui est déversé chaque été sur les berges de Seine à Paris. Et pas n’importe quel sable, du sable de Normandie. Et plus précisément du sable de l’Eure », relate Paris Normandie ce vendredi. Ce sable est en effet extrait de la carrière Lafarge de Bernières-sur-Seine. Il s’agit d’un gisement datant du Quaternaire (entre 100 000 et 800 000 ans avant JC), dans ce qui fut le lit d’un méandre de la Seine, précise Lafarge.  

« C’est un sable qui est très fin, très propre, avec une certaine blancheur. C’est un sable avec lequel on façonne et on construit la ville de Paris aujourd’hui et qui est acheminé par voie fluviale », déclare à l’AFP, Jean-Paul Chaignon, directeur général adjoint du groupe Lafarge.

Deux jours de transport

En effet, dans un souci écologique, le sable est directement livré sur les berges de la Seine après un trajet de deux jours et 175 km, via un bateau pousseur et 4 barges. La Mairie de Paris s’en félicite. « Lafarge est aujourd’hui l’un des premiers transporteurs fluviaux de matériaux de construction en France. Ce mode de transport écologique permet de remplacer 250 camions en un seul convoi pour émettre trois fois moins de CO2 », note l’hôtel de ville dans un communiqué. Et c'est un sable chouchouté.

Selon Lafarge, il est au préalable analysé par  le laboratoire de l’hygiène de la Mairie de Paris. Son entretien a lieu chaque semaine, la nuit et comprend trois phases: l’entretien, où le sable est retourné pour retirer les gros déchets. Le nettoyage , où le sable est traité par deux fois à la vapeur d’eau pour tuer l’ensemble des bactéries. Enfin, le sable est ensuite analysé par le laboratoire de l’hygiène de la Mairie de Paris.

Et après ?

Rien ne se perd. « Ce sable sera recyclé via les services de la mairie de pairs dans les parcs et jardin ou dans les centres equestres », note Jean-Paul Chaignon. Car le sable est laissé à la ville de Paris qui peut aussi le redistribuer à la Garde républicaine, aux cirques ou l’utiliser pour des travaux de voierie comme l’an passé.

Que devient le sable de Paris Plages? Lire l'article

C'est ce qu'expliquait Stéphane Chave, responsable de l’événementiel de la Mairie de Paris à 20 Minutes, à l’occasion de fin de l’édition 2014. « Tout ce sable va désormais partir en carrière blanche et va être utilisé dans des opérations de rebouchage de voirie ou de rénovation cavalière [chemin en sable pour les promenades ou les parcs] ».

En attendant, ce sable cuvé 2015 va faire la joie des Parisiens et des touristes dès lundi. Et ce, jusqu’au au 16 août 2015, avec une prolongation au bassin de la Villette jusqu'au 23 août.

Mots-clés :