Membre d'une patrouille de la police nationale UTEQ avec arme de poing de type flash ball.
Membre d'une patrouille de la police nationale UTEQ avec arme de poing de type flash ball. - A. GELEBART / 20 MINUTES

Quelques mois après avoir été jugé « dépassé » par la police des polices qui préconise son abandon, le Flash-Ball pourrait revenir sur la table des débats avec ce nouveau fait divers. Dans la nuit de lundi à mardi, un jeune garçon de 14 ans, Amine, a été blessé au niveau des testicules par un tir policier à Argenteuil dans le Val-d’Oise.

« Un garçon a bien été blessé et admis à l’hôpital. Une enquête est en cours pour en déterminer les circonstances. Les enquêteurs de la sûreté départementale (SD) du Val-d’Oise ont été saisis des faits. », confirme à 20 Minutes une source policière du département proche du dossier.

Des policiers en intervention pour des pétards

D’après Islam & Info, qui a révélé l’information, l’adolescent sortait de la mosquée quand le drame est arrivé. Selon ses parents, interrogés par BuzzFeed France, leur fils était en effet allé prier vers 23 h le 13 juillet à la mosquée Al-Ihsan d’Argenteuil pour célébrer la nuit du destin (l’une des nuits de la fin du ramadan).

Après avoir quitté le lieu de culte vers 2 h du matin, Amine et quelques-uns de ses amis seraient allés s’amuser avec des pétards dans un parc de la ville. Les policiers étaient alors en intervention contre un groupe de jeunes un peu plus loin, auquel l’adolescent affirme ne pas être mêlé, précise Libération.

« Les forces de police qui étaient alors en intervention contre des émeutiers ont jugé bon de tirer au Flash-Ball sur le garçon. Il est à noter que l’enfant ne se trouvait nullement mêlé au groupe de délinquants mais bien sur l’autre trottoir et qu’il portait une djellaba blanche, bien visible », note Islam & Info. « Il a vu un policier le mettre en joue avant qu’il reçoive un tir de Flash-Ball au niveau du bas-ventre. Il a un testicule éclaté », raconte le père.

« Traumatisme de la sphère urogénitale »

Le centre hospitalier Victor Dupouyque d’Argenteuil confirme l’admission d’Amine mardi. Et le rapport médical, que BuzzFeed France s’est procuré, détaille les blessures : l’enfant Amine M. « a été victime d’un traumatisme de la sphère urogénitale, a reçu un coup de Flash-Ball le 14/07/2015 » (…) L’examen clinique montre une « rupture de l’albuginée avec hématocèle de quantité abondante, avec contusions multiples hématiques de la pulpe testiculaire droite ». Le jeune garçon a subi une opération chirurgicale en urgence, et a pu éviter l’ablation. Les parents de la victime comptent porter plainte.

Mots-clés :