Aubervilliers: Les bouches incendie reconverties en jeux d’eau créent la polémique

ENVIRONNEMENT Certains habitants prennent d'assaut ces équipements afin de se rafraîchir...

Camille Tombret

— 

Des enfants jouent dans la rue avec l'eau d'une bouche incendie à Aubervilliers le 30 juin 2015.

Des enfants jouent dans la rue avec l'eau d'une bouche incendie à Aubervilliers le 30 juin 2015. — SIPANY/SIPA

Mieux qu'à la piscine. A Aubervilliers , les bouches incendies servent depuis le début de l'épisode de canicule à alimenter les piscines gonflables, comme l'a twitté Myriam, ce mercredi. Un phénomène qui n'est pas nouveau.

 

Chaque année par forte chaleur, des ados ouvrent en effet les vannes, pour s’amuser des jets d’eau et de la fraîcheur qui en découle. Un geyser géant comme dans les films américains, « dépassant parfois les arbres », précise Alain, un habitant de la commune interrogé par 20 Minutes.

Pour certains, il s’agit juste de « quelques enfants en maillots de bain qui s’amusent et se rafraîchissent ». Pour Imane, âgée de 16 ans, gênée par l’eau accumulée sur les routes la veille, « c’est du gâchis. Ils ne pensent pas à certains pays africains en manque d’eau par exemple. »

Une question de sécurité

Et la municipalité est face à un cruel dilemme. Seuls les pompiers et la société Veolia ont accès aux bouches d’incendie, fermées à clé. Comme le souligne le capitaine de la police municipale d’Aubervilliers Marie Fromont, « les bouches incendie sont ouvertes toute la journée car les pompiers sont appelés ailleurs. Le quartier Cochennec, et les axes Casanova et Tillon sont particulièrement touchés par ce phénomène. Notre priorité c’est la sécurité routière. Les rues sont inondées, c’est glissant et ce sont les deux roues qui en pâtissent. »

Les bouches se déversent donc pendant des heures en attendant l’intervention de la filiale environnementale, en soirée. 22 bouches ont été ouvertes à Aubervilliers hier mardi 30 juin, rapporte Gabriel Plus, chef d'escadron des Pompiers de Paris. «Les conséquences ne sont pas moindre et mettent à défaut le réseau incendie», ajoute le pompier. Mais la mairie se veut rassurante envers ses habitants : « Le tarif de Veolia est forfaitaire, il n’y aura pas de répercussion sur leurs impôts ».