Une jeune femme handicapée crée un service de location de voitures adaptées

Transport Gros plan sur le projet parisien Wheeliz.com, à l'occasion de la journée mondiale de l'accessibilité organisée ce jeudi ...

Pauline Pidoux

— 

Charlotte de Vilmorin, créatrice de Wheeliz.com, devant un véhicule adapté.

Charlotte de Vilmorin, créatrice de Wheeliz.com, devant un véhicule adapté. — AFP

Les galères de déplacements en fauteuil roulant, c’est un domaine que Charlotte de Vilmorin connaît bien. La jeune femme handicapée de 25 ans sait combien, quand circuler devient une épreuve, il est tentant d'abandonner. Le manque de services adaptés lors de déplacements serait d’ailleurs «la cause de 90% de renoncements», estime telle. Face à ce constat, la Parisienne a décidé de mettre en ligne un service de location de voitures adaptées: Wheeliz.com.

Une offre inédite

Les services actuels de transports adaptés coûtent cher, «parfois plus de 150 euros la journée», et doivent être réservés des mois à l'avance. Une offre rare pour une demande «énorme», explique-t-elle à 20 Minutes.  Avec ce ''OuiCar'' pour personnes à mobilité réduite, Charlotte de Vilmorin souhaite créer une «communauté solidaire» en se tournant vers les particuliers, qui possèdent «la flotte de voitures adaptées la plus importante.» Soit «plus de 100.000 véhicules en France», estime-t-elle.

Une initiative saluée par les associations. «Ça peut être une solution pour, par exemple, les parents d’enfants handicapés qui ne peuvent pas investir dans un véhicule adapté», se réjouit la délégation départementale de l’Association des Paralysés de France. Du côté de Jaccede.com, le lancement de ce site est un soulagement: «C’est une offre qui n’existe pas et qui manque! Même quand on a une voiture adaptée, on doit faire tous nos trajets en voiture et pas en train car à l’arrivée, on ne pourra pas se déplacer. Avec ce système, c’est un véritable gain de temps et une simplification de l’organisation des voyages.»

Solidarité et financement participatif

Le projet, concrétisé quelques jours avant la journée mondiale de l'accessibilité, qui se déroule ce jeudi, est présenté depuis décembre sur la plateforme de financement participatif Kisskissbankbank.com. Charlotte de Vilmorin avait lancé ce crowdfunding dans l’espoir de récolter 15.000 euros. Fin janvier, le projet avait déjà reçu plus de 20.500 euros de dons… «Je me suis rendu compte que c’était un sujet très concernant et, à l’ère de l’économie collaborative, l’objectif de départ a été atteint en une semaine seulement !», se réjouit-elle.

Ces fonds ont servi à développer le site et à créer une base de données complexe sur les véhicules mis à disposition par les utilisateurs. Mais Charlotte de Vilmorin et ses deux collègues de Wheeliz.com voient plus loin pour leurs 500 utilisateurs déjà inscrits. Ils planchent déjà sur la mise en place d’une option avec un chauffeur pour les personnes qui ne peuvent pas conduire et la possibilité d’acheminer le véhicule du propriétaire au locataire par une tierce personne. Avec son entreprise, Charlotte veut  montrer à tout prix qu’on peut être en fauteuil roulant et continuer à être active.

Blog

Wheeliz.com a bénéficié d’une visibilité grâce au succès qu’a remporté le blog Wheelcome, où Charlotte de Vilmorin racontait avec humour ses difficultés de mobilité en fauteuil roulant, ainsi qu’avec son livre autobiographique Ne dites pas à ma mère que je suis handicapée, elle me croit trapéziste dans un cirque (ed. Grasset). 

Mots-clés :