Paris: Pendant 21 jours, ils ne toucheront pas à une goutte d'alcool

CHALLENGE C'est le défi que viennent de se lancer 100 parisiens via Air Detox, une start-up spécialisée dans les expériences insolites à vivre sur trois semaines. Facile? Pas si sûr...

Fabrice Pouliquen

— 

Dimanche midi, plusieurs participants au challenge "21 jours sans alcool" d'Air Detox se sont réunis pour un brunch à Paris pour lancer leur défi. A table? De l'eau bien sûr.

Dimanche midi, plusieurs participants au challenge "21 jours sans alcool" d'Air Detox se sont réunis pour un brunch à Paris pour lancer leur défi. A table? De l'eau bien sûr. — F. Pouliquen / 20 Minutes

Ils ont trinqué dimanche midi dans un restaurant japonais de la rue Charlot (3e). Mais avec de l'eau ou des jus de fruit dans les verres. Sans la moindre goutte d’alcool dans les verres. Car Constance, Arnaud, Léonce, Marie et les autres auraient sinon rompu d’emblée le challenge qu’ils se sont donné pour les 21 prochains jours.

«Nous ne toucherons pas à une goutte d’alcool pendant trois semaines», raconte Romain Bastide. C’est ce trentenaire parisien, cofondateur de la start-up Air Detox, qui est à l’origine de ce défi. C’est lui aussi qui veillera à ce que tous les participants aillent au bout de ces 21 jours.

S’ils sont une vingtaine à avoir répondu présent au brunch de lancement dimanche midi, ils sont en fait 100, des Parisiens essentiellement, à s’être lancé ce challenge. Ils ont même payé pour. «21 euros, précise Romain Bastide. Cette somme est importante, car elle engage. Nous ne voulions que des gens motivés pour ce challenge. C’est un point essentiel pour que cela marche et que le groupe ne vole pas en éclat.»

Des programmes de 21 jours pour passer à l’action

Romain Bastide sait de quoi il parle. Depuis mars 2013, Air Detox, qu’il a lancé avec Sébastien Nicolaidis et Marie Bastide, propose des programmes pour aider les gens à passer à l’action et à réaliser leur rêve. Tous de 21 jours. «Nous parlons de vols, précise-t-il. Nous sommes partis du constat très frustrant que nous avions tous envie de faire plein de choses dans nos vies mais qu’on avait toujours mille raisons de repousser ses envies. Et d’un autre côté, il y a plein de gens qui ont au fond d’eux une passion, un talent, une expertise qu’ils peuvent transmettre en devenant coach d’un vol.»

Depuis sa création, Air Detox a lancé une vingtaine de vols sur des thématiques diverses : «21 jours pour monter sur scène», «21 jours pour apprendre à se kiffer», «21 jours pour découvrir le bon vin», «21 jours pour apprendre à méditer»…

Sur la thématique de l’alcool, Air Detox lance en revanche son tout premier vol. «L’expérience ne vise pas à soigner des personnes alcooliques, précise Romain Bastide. En 21 jours, nous n’avons pas du tout cette prétention.» AirDetox visait bien plus dans ce challenge les Parisiens désireux de revoir leur hygiène de vie en ce début d’année. 

Pas si simple que ça

Vont-ils tenir? Sur le papier, 21 jours sans une goutte d’alcool semble un défi aisément tenable. «Je ne dirai pas ça, estime Romain Bastide. Les occasions sont nombreuses de boire de l’alcool dans la journée. On ne se rend pas compte, mais trois semaines, c’est long.» Pour tenir, AirDetox mise sur les interactions et la solidarité entre participants. «Nous avons créé dix petits groupes dans lesquels il y aura au moins une rencontre physique par semaine. Il faut que ce challenge soit ludique, qu’il ne se fasse pas seul dans son coin en mode dépressif.»

Des footings, des séances de méditation, des sorties sont d’ores et déjà prévus pour garder motivés ces 100 buveurs d’eau. «Chaque participant sera aussi invité à proposer ses propres événements », précise Romain Bastide. L’expérience est à suivre sur la page Facebook d’Air Detox où chaque participant sera mis au rapport chaque jour. Vous aurez tenu, vous, les 21 jours?