Paris le 28 aout 2013. Presentation et visite du Stade Jean Bouin qui abritera les installations sportives du club de rugby du Stade Francais.
Paris le 28 aout 2013. Presentation et visite du Stade Jean Bouin qui abritera les installations sportives du club de rugby du Stade Francais. - A. Gelebart / 20 Minutes

La maire de Paris Anne Hidalgo a officiellement lancé, mardi, le Tremplin, premier incubateur au monde de start-up dédié à l'économie du sport, qui sera totalement opérationnel à la fin du printemps 2016 et installé au stade Jean-Bouin.

Anne Hidalgo s'est réjouie d'accueillir cette première plate-forme mondiale, à l'occasion de l'appel à candidatures ouvert mardi pour des entreprises innovantes dans le secteur du sport ayant moins de cinq ans d'existence et qui pourront intégrer l'incubateur dès mars 2015.

250 espaces de travail dans 2.000m²

«Le sport à Paris est une valeur sûre et d'avenir. Nous misons là-dessus. C'est pourquoi nous avons décidé de dédier un espace aux acteurs du sport», a souligné la maire de Paris, accompagnée de ses deux adjoints, Jean-Louis Missika, chargé de l'urbanisme, et Jean-François Martins, chargé des sports.

Le Tremplin a élu domicile au stade Jean-Bouin où 250 postes de travail seront disponibles dans un espace de 2.000 m², soit entre 30 et 50 start-up, dans sa version définitive attendue mi-2016.

«C'est un lieu hybride, ce n'est pas qu'un incubateur, a relevé Jean-Louis Missika. On veut qu'il y ait des visiteurs, des showrooms et des simulations. Il y aura des zones d'expérimentation».

Calcqué sur le Welcome City Lab

Paris Région Lab, agence de l'innovation de la Ville de Paris, est partie prenante du projet, auquel se sont joints récemment un partenaire financier, la Française des Jeux, et l'Institut national du sport, de l'expertise et de la performance (Insep).

Le Tremplin est calqué sur le modèle de Welcome City Lab, incubateur réservé à l'innovation touristique, lancé en mars 2013 et qui compte désormais une trentaine de start-up, installées en plein de coeur de Paris.

La plate-forme pour le sport devrait permettre aux acteurs économiques qui veulent innover, voire faire de l'innovation de rupture, de se développer rapidement alors que Paris sera ville hôte de grands événements sportifs comme l'Euro-2016 de football.

Mots-clés :