Les mamans parisiennes peuvent compter sur leur réseau social

RESEAU SOCIAL Le site communautaire Mumaround, qui fait se rencontrer les jeunes mamans d’un même quartier, progresse à vitesse grand V…

Fabrice Pouliquen

— 

Les mamans mumaround du 16e arrondissement ont pris l'habitude de se réunir chaque mardi matin dans un café du quartier.

Les mamans mumaround du 16e arrondissement ont pris l'habitude de se réunir chaque mardi matin dans un café du quartier. — Fabrice Pouliquen / 20 Minutes

Et si Mumaround était un remède au baby blues? Aucun médecin ne s'est penché sur la question et Ornella Schonberg n'a pas non plus cette prétention. Mais tout de même, la communauté Web que cette Parisienne a créé en avril dernier peut donner de sérieux coups de pouce aux jeunes mamans en proie à la solitude.

«1.000 questions à se poser»

Mumaround est en tout cas conçu pour ça. Ornella Schonberg s'est appuyée sur son expérience personnelle pour l'imaginer. «La naissance de ma petite fille, raconte-t-elle. Je me suis rendue compte qu'on est vite seule quand on est jeune maman, surtout dans une grande ville. Il y a ce besoin de rencontrer des mamans dans le même cas que soit. Surtout, on a 1.000 questions à poser et les réponses ne sont pas toujours faciles à obtenir.»

Puisqu’elle ne trouvait pas son compte sur la toile, la jeune maman a lancé elle-même sa propre solution: un forum tout ce qu'il y a de plus simple, gratuit, alimenté bénévolement et où, surtout, les communautés qui se créent regroupent des mamans d'un même quartier. Elle est sans doute là, la force de Mumaround. Dans le 16e arrondissement, où la première communauté a été créée, Mumaround n'a eu aucune peine à faire des converties. «J'ai juste distribué des flyers. Sur les 50 mamans rencontrées dans la rue, une seule m'a dit ne pas être intéressée.» Elles sont aujourd'hui 78 mamans à avoir rejoint le groupe.

114 mamans à Issy-les-Moulineaux

Sur le forum, ça parle pédiatres, puéricultrices, crèches, vaccins à faire pour les bambins, mais aussi possibilités de gardes partagées ou tout simplement des meilleurs coiffeurs du quartier. Mais, Mumaround ne se réduit pas à la toile. Ces mamans 2.0 ont aussi pris l’habitude de se rencontrer chaque mardi matin dans un café du quartier. «Un rendez-vous essentiel, estime Flora, bloggeuse et parmi les premiers membres de la communauté. Les discussions y sont plus informelles.»

Pour l’instant, la dynamique ne s’essouffle pas. Début septembre, elles étaient une dizaine de mamans au rendez-vous du mardi, «dont beaucoup de nouvelles têtes et beaucoup d’expatriées», observe Sylvia, l’une des deux administratrices de Mumaround dans le 16e arrondissement. Surtout, cette première communauté a fait des petits. Il y a désormais 31 groupes Mumarounds. «La communauté d’Issy-les-Moulineaux est très active avec 114 mamans», se félicite Ornella Schonberg. Tous les arrondissements parisiens sont désormais couverts et des Mumarounds se sont aussi lancées à Nice, Troyes, Grenoble et même en Autriche.

Une mum’s night le 2 octobre

Du coup, Ornella Schonberg est en quête d’administratrices. «C’est indispensable pour faire vivre les communautés», observe Sylvia qui a déjà plein d’idées pour les mamans du 16e arrondissement. «On organise une mum’s night le 2 octobre dans un bar du quartier. Histoire de souffler un peu un soir après avoir confié nos bébés à nos maris. Pourquoi ne pas organiser des sorties théâtre ou des sorties au parc ou mettre en place des roulements pour envoyer les enfants à l’école ou à la crèche.»

A Issy-les-Moulineaux, c'est un vide-greniers spécial «puériculture» que prévoient d’organiser les mamans mumaround. Il est prévu ce samedi 27 septembre.