«On est un peu bougons, râleurs, mais on est gentils», soutient Anne Hidalgo. La maire de Paris inaugurait, ce mardi, Welcome City Lab, le premier incubateur dédié au tourisme au monde. Depuis mai, ces bureaux accueillent 27 start-up qui se développent rapidement. «Je ne boude pas mon plaisir de voir que le tourisme à Paris réussit, sourit Anne Hidalgo (PS), ravie de découvrir ce bouillonnement d’idées pour inventer le tourisme de demain. Mais il faut peut-être travailler sur les conditions d’accueil…». En attendant que les Parisiens apprennent l’amabilité, petit succédanée de ces nouveaux services…

LoungeUp. «C’est une solution mobile qui permet aux hôtels d’informer et d’interagir avec les clients», résume Mathieu Pollet, fondateur de cette plateforme. Une façon de fidéliser le voyageur qui peut en un clic commander un room service, réserver un taxi ou prendre des billets de musée. «Le comptoir de la réception s’étend jusqu’à votre poche», s’amuse Mathieu Pollet. Et le service peut s’avérer bien utile pour les visiteurs non francophones: le site, qui propose une messagerie, se présente en dix langues.

Family Twist. Peu évident de trimbaler sa tribu à Paris sans s’épuiser. Alors, Magali Déchelette propose une agence qui décline des séjours sur mesure pour trouver des loisirs, hébergements et voitures avec siège bébé pour toute la famille. «C’est difficile de visiter le Louvre pour une famille anglophone, explique la fondatrice. Alors on propose une chasse au trésor! Nous avons pour le moment 17 activités à Paris pour profiter en famille de la capitale: ateliers sur le pain ou la parfumerie, promenade dans le Marais autour des chevaliers, cours photo… En 2014, on a accueilli une centaine de familles anglaises, américaines et australiennes. Pour un fan de Boris Vian, on a préparé une visite de la maison et une balade sur le thème du jazz.»

Cette start-up propose des visites de Paris pour les familles sur mesure. Cours de pâtisserie, promenade autour de la chevalerie, visites d'ateliers par exemple. - Family Twist

 

BNBSitter. Louer son appartement en été rime avec lourde intendance. Mais deux compères ont développé la conciergerie «à la demande» pour éviter d’avoir à laver les draps et attendre jusqu’à minuit ses locataires. «L’idée est venue il y a un an et demi, lors d’un voyage à Rio où on a attendu une heure les clefs de l’appartement qu’on avait loué, raconte Piero Cipriano, co-fondateur. En gros nous gérons l’arrivée, le départ, le ménage et le lavage du linge. Aujourd’hui nous avons environ 1.000 appartements sur Paris mais notre entreprise connaît une croissance de 100 % chaque mois.» Au-delà des membres de la communauté Air Bnb, la start-up a noué des partenariats avec d’autres plateformes comme Sejourning, également membre de l’incubateur. «Ce qui nous a surpris, c’est que des sociétés de location immobilière utilisent notre service car il est flexible et coûte le même prix (à partir de 19,99 euros) le dimanche ou les jours fériés.»

Evanela. Lucie Knappek a développé une agence touristique dédiée aux visites et à l’événementiel autour des métiers d’art et du luxe. Oubliez le Sacré-Cœur et la Tour Eiffel. Evanela invite les visiteurs à pénétrer dans un atelier de joaillerie, à rencontrer une plumassière, ou un tailleur de cristal ou à s’essayer à la haute couture. «On a organisé pour un adolescent qui rêve de devenir styliste un tête à tête avec le créateur des robes de Beyoncé! Mais nous organisons aussi des soirées avec des artisans d’art pour des entreprises.»

Mots-clés :