«Yes we mum»: La communauté qui recense les adresses baby-friendly

ENFANTS Où sortir à Paris quand on a de jeunes enfants? Pour aider les parents en manque d’idées, il y a Yes we mum, tout jeune portail communautaire lancé par un groupe d’amis parisiens…

Fabrice Pouliquen

— 

Début avril, Olivier Trinkler, Sophie Chouette ont lancé avec leur groupe d'amis Yes we mum, un portail communautaire qui recense les adresses baby-friendly en France.

Début avril, Olivier Trinkler, Sophie Chouette ont lancé avec leur groupe d'amis Yes we mum, un portail communautaire qui recense les adresses baby-friendly en France. — Fabrice Pouliquen / 20minutes

Y a-t-il la place pour les poussettes? Des menus adaptés pour les enfants? De quoi éventuellement les changer? Vont-ils s’amuser? Avec des marmots sur les bras, la sortie familiale peut vite virer au casse-tête. D’autant plus à Paris, où se pose avant toute chose la question des transports pour se rendre jusqu’au lieu de sortie.

S’appuyer sur une communauté de parents

Ce sujet, Olivier Trinkler, Sophie Chouette et leur groupe d’amis, tous installés à Paris, l’ont longuement abordé lors de dîners. Au point, un soir, de se décider à agir et de lancer début avril «Yes we mum», une plateforme collaborative où les mamans peuvent laisser leurs bons plans. «Enfin pas que les mamans, précise Sophie. Une «mum», pour nous, c’est autant la mère de famille, que le père, la nounou, l’assistante maternelle ou les grands-parents. Tous ceux qui ont besoin d’idées pour occuper des enfants.»

C’est le pari de ce site Internet: «S’appuyer sur une communauté de parents qui s’échangent des adresses, commentent, donnent leur avis…, explique Olivier Trinkler. C’est à mon sens plus intéressant qu’un site Internet, derrière lequel on ne sait pas trop qui se cache, donne de façon abrupte son top 10 des endroits où il faut aller à Paris.» En quatre mois d’existence, «Yes we mum» a déjà fédéré une communauté de 1.200 mums, «dont une cinquantaine de blogueuses», précise Olivier Trinkler.

800 adresses sur Paris

La plateforme communautaire en est aussi à 1.800 adresses «baby-friendly» référencées, dont 800 sur Paris. Il y a des restaurants, des musées, des cinémas, des parcs de loisirs, mais également des médecins, des pharmacies ou des stations de métro où trimballer sa poussette est moins compliqué qu’ailleurs…

«Suivant l’âge des enfants, les préoccupations ne sont pas les mêmes, remarquent Olivier et Sophie. Jusqu’à 2 ans, la priorité des mums est de trouver un endroit où l’on vous accueillera avec le sourire, vous et vos enfants, qui sera facile d’accès avec une poussette et, dans le meilleur des cas, doté d’une table à langer. Puis, après deux ans, une fois les enfants autonomes, c’est l’assurance que leur progéniture ne va pas s’ennuyer que les parents recherchent en premier.»

Une entreprise en septembre?

«Yes we mum» ne fait pas que donner des bons points. Parfois, les critiques sont acerbes et des adresses se retrouvent avec l’étiquette «super méga neutre», «non, mais ça ne va pas?» ou encore «ça mérite des claques»… «Mais dans l’ensemble, les mums ne sont pas si dures que ça, assure Sophie Chouette. D’ailleurs, pour être baby-friendly, il ne suffit pas toujours d’être parfaitement équipé pour les enfants. Ce qui compte d’abord, c’est le plaisir qu’on a à accueillir les familles.»

Avec des débuts au-dessus des attentes, «Yes we mum» entend passer à la vitesse supérieure à la rentrée. «Une entreprise est en cours de constitution et devrait voir le jour en septembre», annonce Olivier Trinkler. Le site aussi devrait évoluer. Le groupe d’amis songe même à lancer une version spécifique pour les papas.

Mots-clés :