Le gérant d'animaleries des quais de Seine condamné

Traités comme des chiens. Ou plus exactement, moins bien. Le gérant de quatre animaleries des quais de Seine (1er) a été condamné vendredi en correctionnelle pour mauvais traitements infligés à des animaux à 5 000 e d'amende et une interdiction de tr...

©2006 20 minutes

— 

Traités comme des chiens. Ou plus exactement, moins bien. Le gérant de quatre animaleries des quais de Seine (1er) a été condamné vendredi en correctionnelle pour mauvais traitements infligés à des animaux à 5 000 e d'amende et une interdiction de trois ans d'exercer un métier en relation avec l'élevage d'animaux.

Les services vétérinaires avaient été alertés par un courrier anonyme, dénonçant le traitement réservé aux pensionnaires des magasins « L'oisellerie du Châtelet », « La perruche bleue », « Le paradis des oiseaux » et « L'aqualumineux ». Le propriétaire, Jean-Pierre Leuvin, possédait un élevage d'une quarantaine de chiens dans son château de Seine-et-Marne, usant de cages sans eau et pas nettoyées.

Poursuivi pour mauvais traitements mais aussi contrebande de marchandise prohibée, acquisition et détention de chiens dangereux, le propriétaire n'a été reconnu coupable que de la première infraction.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.