Le « scoring » tape à la porte des HLM

Logement Paris va adopter une nouvelle méthode pour attribuer les logements sociaux

Oihana Gabriel

— 

«Aller le plus vite possible. » La concertation oui, mais en évitant de traîner. Lundi, Bertrand Delanoë a clos le débat au Conseil de Paris sur les propositions concernant le logement social en demandant à ce que des propositions lui soient soumises avant la fin 2012. Après six mois de discussions, la mission d'information et d'évaluation, un groupe de travail réunissant quinze élus parisiens, a formulé en juillet 28 propositions concrètes pour rendre plus transparente et fluide l'attribution de logements sociaux à Paris. Une ville où il est particulièrement difficile d'obtenir une HLM : la demande explose (+ 9 % depuis 2001) et le taux de mobilité reste très faible (5,5 %, contre 9,7 % au niveau national). Le maire souhaite que cette simplification des démarches voit le jour avant la fin de son mandat en 2014.

Demandes à points
Parmi les pistes, le « scoring » a retenu l'attention de Jean-Yves Mano (PS), adjoint chargé du logement . En clair : un système de cotation des demandes où l'ancienneté du dossier, la situation familiale ou le niveau des revenus donneraient des points au foyer pour mieux hiérarchiser la pile de demandes. Autre suggestion : dématérialiser les offres et les présenter sur Internet, de manière à ce que les demandeurs puissent consulter les détails des logements et avoir une idée de la durée d'attente. « L'informatique ne nous empêchera pas d'avoir à trancher entre 100 situations urgentes », a tempéré Jean-Yves Mano.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.