Rudy Salles a dirigé cette première cérémonie, ce mardi.
Rudy Salles a dirigé cette première cérémonie, ce mardi.

FABIEN BINACCHI

«Oui, je le veux ». Le Français était quelque peu approximatif, mais le cœur y était. Ce mardi matin au CUM, l'adjoint au maire de Nice Rudy Salles a marié, à nouveau, Siaodjing Gong et Li Qing Pan, deux jeunes Pékinois de 24 et 28 ans. Cette cérémonie de confirmation de voeux était organisée dans le cadre d'un concours dont ils sont ressortis gagnants.

Des étoiles plein les yeux
Atout France, l'organisme chargé de la promotion de l'Hexagone à l'étranger, avait en effet lancé dans l'Empire du milieu la première édition de « France Romantique ». Au menu du voyage, transformé d'un coup en virée nuptiale, un programme grand luxe  : nuits à l'hôtel Negresco, et déjeuners sur des plages privées. Des étoiles plein les yeux, la jeune mariée confiait : « Depuis que je suis toute petite, je rêve de la Côte d'Azur. Et c'est exactement comme je me l'imaginais.» Même enthousiasme du côté de l'époux, qui précise : « c'est la première fois que nous sortons de Chine. » Pour Nice, ce « nouveau » mariage chinois était une première, mais certainement pas une dernière. « Nous sommes en train de développer ce type d'opérations pour attirer de jeunes couples pour leur voyage de noces », indique Rudy Salles. Les clients chinois (lire l'encadré) sont en effet de plus en plus présents sur la French riviera. Et avec « leur fort pouvoir d'achat », ils sont devenus des touristes très convoités.

Les touristes asiatiques en raffolent

Rudy Salles le confirme : « Nice reçoit de plus en plus de visiteurs chinois ». Cet engouement connait même une augmentation exponentielle. « C'est une croissance très importante. Leur nombre double chaque année », précise l'adjoint au tourisme. L'an dernier, quelque 100 000 de ces ressortissants, « friands d'histoire, de patrimoine et de shopping », sont ainsi venus visiter la capitale azuréenne.