« Polombe », l'oeuvre de Franck Stella, fait plus de 3 mètres sur 9 mètres.
« Polombe », l'oeuvre de Franck Stella, fait plus de 3 mètres sur 9 mètres.

Aurélie Selvi

Du grand art, dans tous les sens du terme. C'est ce qu'abrite pour quelques jours encore* le Grimaldi Forum de Monaco. « Extra large », son exposition d'été, a poussé les murs et fait une place de choix à une cinquantaine d'oeuvres monumentales, échappées pour les vacances des prestigieuses réserves du Centre Pompidou de Paris. Un parcours, sur 4 000 m2, organisé « pour préserver le mystère », dixit Jasmin Oezcebi, la scénographe. On y déambule ainsi dans de nombreuses pièces, pensées comme autant de recoins, sans jamais perdre son chemin.

Avion suspendu
On y croise Miró et ses Personnages et oiseaux dans la nuit, qui prennent leurs aises sur une toile... de plus de six mètres de largeur et près de trois mètres de hauteur. On y vit une drôle d'expérience olfactive, signée Giuseppe Penone, dans une salle aux parois grillagées, entièrement garnies de feuilles de laurier. On s'emmêle les pieds dans les fils noirs du Balais de la sorcière d'Aldo Meireles... Toujours intrigantes, les œuvres font lever les yeux souvent, comme l'avion suspendu de Cai Guo-Qiang, conçu avec 10 000 objets confisqués à l'aéroport. Ou les baisser, à l'instar du cercle en bois de Richard Long installé à même le sol, ou de ce lit douillet façon boîte de sardines XXL, conçu par Franck Scurti.