Le Samu social est sur le pont tous les jours de l'année.
Le Samu social est sur le pont tous les jours de l'année.

Aurélie Selvi

Mercredi, 30 °C à l'ombre dans les rues de Nice. Il est 14 h et les plages de la promenade des Anglais sont bondées. A un jet de galet, l'équipe de la Mutualité française, en charge du Samu social de jour, repart en maraude. Objectif : assurer une veille sanitaire et sociale en allant à la rencontre des personnes sans domicile. « Et avec cette chaleur, elle est surtout sanitaire », glisse Axelle, l'assistance sociale du trio. « La situation est tout aussi difficile qu'en hiver », renchérit Christine, l'infirmière, en précisant : « Le danger principal en cette saison, c'est la déshydratation, accélérée par la consommation d'alcool », ajoute la professionnelle. Assis sur son matelas sous les arcades d'une ruelle du Vieux Nice, Paulo préfère, lui, une bouteille de soda pour se rafraîchir. Mais la chaleur pèse sur la santé de ce sans-abri, dont les jambes peinaient ce mercredi à le porter. « La rue, j'en ai marre. J'aurai bientôt 46 ans, je suis fatigué », confie-t-il à Axelle, Christine et Jennifer, l'accueillante sociale.

« Destination à la mode »
Et si Paulo vit dans les rues de Nice depuis une quinzaine d'années, la saison estivale attire aussi de nouveaux venus. « Nice en été, c'est un peu la destination à la mode… Beaucoup de SDF viennent pour le beau temps et la mer », constate Axelle. Comme ce jeune SDF, arrivé de Paris, secouru ce lundi par le Samu social de jour : « Il s'était endormi torse nu en plein soleil sur la plage de 10 h à 18 h. Nous l'avons accompagné au CHU où il a été entièrement bandé. Ses jambes avaient gonflé, il était écarlate. » En 2011, le Samu social est venu en aide à plus de 770 sans abris.

Structures d'accueil

A Nice, seul l'accueil de nuit de la ville propose des hébergements d'urgence pendant l'été. L'accueil de jour offre quant à lui des rafraichissements et l'accès aux douches. « Cette année, il ne ferme plus entre 12h et 14h », précise Joëlle Martinaux, adjointe aux affaires sociales.