L'université internationale d'été a pris ses quartiers sur le campus niçois .
L'université internationale d'été a pris ses quartiers sur le campus niçois . - J. C. MAGNENET / ANP / 20 MINUTES

J. C. MAGNENET

Les amphis du campus niçois de Carlone ne seront pas désertés cet été. Hussein, Virginia, Katerina et 250 autres étudiants venus des quatre coins du monde y ont fait leur rentrée ce mercredi midi. La 29e promo de l'université internationale d'été Nice Sophia Antipolis y a été accueillie par la nouvelle présidente, Frédérique Vidal. « Au-delà du Français, c'est un art de vivre que nous allons vous faire découvrir », leur a annoncé la dirigeante.

De l'Italie au Koweït
Hussein est venu du Koweït pour profiter de la douceur de la Riviera. « Je suis encore au lycée et je vais découvrir le français », sourit le jeune homme de 19 ans. A côté de lui, Virginia parle déjà couramment la langue de Molière, mais veut « se perfectionner » avant de quitter l'Italie et Sienne à la rentrée de septembre pour venir étudier dans la capitale azuréenne. Chemin inverse pour Katerina, qui habite Nice et travaille dans l'hôtellerie, mais ne veut pas quitter l'Hexagone sans maîtriser le français sur le bout des doigts.

Culture
Pour tous, ce sera cours de langue le matin et sorties culturelles l'après-midi, « de Monaco aux îles de Lerins en passant par Villefranche-sur-Mer », détaille Ruxandra Pavelchievici, directrice de l'université internationale d'été. Un programme alléchant de trois semaines, pour lequel chacun aura tout de même du débourser 750 euros, et se payer un logement. Le prix de vacances studieuses sous le soleil !