Paca Est ne dispose que d'une ligne à 400 000 volts.
Paca Est ne dispose que d'une ligne à 400 000 volts. - BEBERT BRUNO / SIPA

Aurélie Selvi

Des coups de pioche pour éviter le coup de la panne. Dans les Alpes-Maritimes et le Var, RTE (Réseau de transport d'électricité) vient de lancer le vaste chantier de création de son « filet de sécurité ». En gestation depuis 2007, le projet, déclaré d'utilité publique par la préfecture en avril, est très attendu depuis l'abandon de la controversée ligne à 400 000 volts Boutre-Carros. Objectif : créer trois liaisons enterrées à 225 000 volts pour lutter contre la précarité énergétique de Paca Est (lire encadré) : Manosque-Trans-en-Provence, Fréjus-Saint-Cassien et Saint-Cassien-Cannes-La-Bocca.

« Record mondial »
« Le chantier a commencé à Draguignan et La Bocca, dans la zone industrielle des Tourrades. Cette semaine, il débutera aussi à Salernes et Tanneron [Var]. Le nombre de zones de travaux passera de quatre à une dizaine dès septembre », indique Jean-Marc Baguet, directeur de l'aménagement pour ce projet à RTE.
Pour créer ces 107 km de lignes souterraines, des tranchées de 1,5 m de profondeur vont être creusées, « essentiellement le long de voiries existantes, ce qui limitera l'impact écologique », dixit RTE, à qui l'opération coûtera 200 millions d'euros. Au total, 120 ouvriers seront mobilisés pour ce chantier hors normes. Avec ses 65 km, la ligne Boutre-Trans détiendra même le record mondial de la plus longue liaison souterraine en courant alternatif à ce niveau de puissance. Livraison prévue pour 2015.

Dépendance

En ne produisant que 10 % de l'énergie qu'elle consomme, Paca Est est l'une des régions de France la plus exposée au blackout. Le filet de sécurité pourra prendre le relais en cas de problème sur la ligne à 400 000 volts. En décembre 2009, par exemple, une panne sur un poste avait privé plus de 2,5 millions d'Azuréens d'électricité.