Sarah Biasini (en haut), la fille de l'actrice, ce lundi à Cannes.
Sarah Biasini (en haut), la fille de l'actrice, ce lundi à Cannes.

Thibaud Roques

«Elle est et reste de ces artistes qui font toujours partie de notre quotidien. Elle parle à toutes les générations. » Après l'expo Brigitte Bardot, c'est « logiquement » vers Romy Schneider, que Tristan Duval, le producteur de l'événement, s'est tourné. « Nous avons voulu un voyage immersif et dans le temps. Que l'on retrouve l'ambiance de ses films réalisés par Claude Sautet, quand la cigarette n'était pas encore proscrite à l'écran... »
Yves Sautet (le fils du cinéaste) a d'ailleurs été l'un des principaux « prêteurs » de cette exposition. Comme la fille de l'actrice, Sarah Biasini, « très émue » que cette expo existe et qu'elle passe par la cité des festivals (elle a été montrée à Boulogne-Billancourt et à Bonn, en Allemagne). « J'ai évidemment des tonnes de souvenirs de ma mère, mais je ne me voyais pas exposer les correspondances qu'elle a pu avoir avec mon père par exemple, c'est beaucoup trop intime », confiait-elle ce lundi à Cannes.

Les souvenirs de Delon
De ses armoires, la comédienne de 34 ans a donc ressorti les Césars et quelques bijoux. Comme cet anneau d'ébène, serti de pierres précieuses, que Luchino Visconti aurait offert à la star pour s'excuser après un échange des plus houleux sur un plateau. « Elle l'a porté jusqu'à la fin de sa vie, raconte le commissaire de l'exposition, Jean-Pierre Lavoignat. J'espère que les visiteurs repartiront avec toute la lumière et l'émotion que Romy Schneider pouvait dégager. » Scripts annotés, affiches, photos, vidéos... Au total, l'expo compte près de 500 pièces. Alain Delon – qui a partagé la vie de l'actrice – a lui aussi accepté de céder le temps de l'exposition quelques-uns de ses souvenirs, comme la robe qu'elle portait dans la pièce Dommage qu'elle soit une p..., où les deux légendes se donnaient la réplique, et des photos. « Il les a toutes encadrées de la même façon, raconte Jean-Pierre Lavoignat. C'est assez touchant. »