Le vaisseau romain, déterré en partie, transportait des denrées entre le IIe et le IIIe siècle.
Le vaisseau romain, déterré en partie, transportait des denrées entre le IIe et le IIIe siècle.

Thibaud Roques

Jusqu'à 25 mètres de long et près de 10 mètres de large... C'est franchement un beau bébé ! Et même s'il faudra encore quelques mois d'enquête pour qu'il livre tous ses secrets, les archéologues sont d'ores et déjà formels : « Il s'agit d'un vaisseau de commerce romain qui transportait des denrées entre le IIe et le IIIe siècle. Nous avons retrouvé beaucoup d'amphores, ainsi que nombre de noyaux de pêches et de cerises. » Les fouilles préventives menées par l'Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) au Pré des pêcheurs à Antibes, où un parking de 600 places verra bientôt le jour, ont ainsi déjà porté leurs fruits. « C'est une découverte exceptionnelle, poursuit l'archéologue Isabelle Deveau. Il n'y a que du côté de Marseille que l'on en a déjà fait de semblables. » Conservé – grâce à son ensablement – sur près de 14 mètres de long, le navire aurait nécessité le bois d'environ 600 arbres. « La construction, par tenons et mortaises, est typique de l'époque. L'assemblage est aussi solidifié par des clous en bronze », note l'historienne.

D'autres découvertes ?
Et s'il faudra encore trois semaines aux chercheurs pour la dégager entièrement de son emprise, le député-maire d'Antibes Jean Léonetti (NC) indiquait ce jeudi avoir déjà en tête un lieu susceptible d'accueillir l'épave. En attendant, les travaux se poursuivent sur les 5 000m2 du site. « Et il n'est pas exclu que nous fassions d'autres découvertes », lance Isabelle Deveau.
Plusieurs milliers d'objets de toutes sortes ont déjà été exhumés et les couches de « mobilier archéologique », qui se succèdent depuis le IIIe siècle avant notre ère jusqu'au VIe siècle, pourront encore réserver leur lot de surprises. Et que les curieux se rassurent. Dans le cadre des 3eJournées nationales de l'archéologie, le chantier de fouilles sera gratuitement ouvert au public ce samedi*.