Eric Bedos , nouveau procureurde la République de Nice
Eric Bedos , nouveau procureurde la République de Nice - J.C. MAGNENET / ANP

Propos recueillis par A. SELVI et J. C. MAGNENET

Son arrivée a été attendue, scrutée, commentée... Eric Bedos a, ce printemps, succédé à Eric de Montgolfier au poste de procureur de la République de Nice, « avec un regard neuf, sans a priori », confie-t-il. A l'occasion d'un déjeuner organisé par le Club de la presse Méditerranée, le magistrat a répondu aux questions de 20 Minutes.

Avez-vous identifié des problématiques propres à Nice ?
On y trouve les mêmes que dans toutes les grandes villes : vols de sacs à l‘arraché, mendicité agressive... La prostitution est cependant l'un des sujets sur lequel on a attiré mon attention. Cette spécificité semble être plus importante ici qu'ailleurs. Le parquet doit s'y pencher mais cela reste indissociable d'un travail sur les réseaux de proxénétisme.
Serez-vous aussi médiatique que votre prédécesseur ?
Je ne pense pas. Il est arrivé à Eric De Montgolfier de donner son avis sur des affaires qui n'étaient pas niçoises, ce n'est pas mon style.
Eric De Montgolfier avait fait de la lutte contre les abus de pouvoir des policiers un cheval de bataille...
A chaque dossier sa vérité. Je ne travaille pas en fonction de l'appartenance à une profession. Il peut y avoir des abus de pouvoir dans ce corps de métier comme dans d'autres.
Quel regard portez-vous sur le boom de la vidéosurveillance ?
C'est un outil d'enquête comme un autre, qui peut aussi servir parfois à disculper quelqu'un.

CV express

Avant de rejoindre Nice, Eric Bedos, 52 ans, originaire de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), était procureur adjoint à Lille depuis 4 ans. De 2005 à 2008, il oeuvrait à la direction du service de l'info et de la communication du ministère de la Justice.