L'académie de Nice confirme les fermetures de classes

Éducation A la rentrée, 36 d'entre elles fermeront pour 26 ouvertures

Erwan RousseaU

— 

E. ROUSSEAU / ANP / 20 MINUTES

Les discussions auront duré plus de quatre heures. Hier après-midi, le comité technique spécial départemental (CTSD) a réuni la direction de l'académie de Nice et les représentants syndicaux pour étudier la carte scolaire de la rentrée prochaine. A l'issue de cette réunion en forme de bras de fer, le directeur académique, Philippe Jourdan, a confirmé 36 fermetures de classe, pour 26 ouvertures dans les Alpes maritimes (contre respectivement 41 suppressions et 28 créations annoncées).
Un véritable soulagement pour les groupes scolaires niçois Flore et Fuon Cauda, concernés par les premières annonces. Les parents d'élèves s'y étaient mobilisés depuis une semaine pour faire céder l'académie. Pas de fermetures de classe non plus à au goupe Saint-Barthélémy, où le poste d'enseignant menacé est finalement conservé.

Les Rased n'y échappent pas
Mais dans la capitale azuréenne toutes les écoles n'ont pas eu cette chance. Malgré le signal d'alarme lancé depuis plusieurs jours par les parents d'élèves des écoles Saint-Sylvestre, Corniche fleurie et Cassin, des classes y seront bel et bien supprimées à la rentrée prochaine. En revanche, les établissements scolaires de Saint -Isidore et des Magnolias bénéficieront de l'ouverture d'une classe dès le mois de septembre. A Cannes, l'école Mistral est le seul établissement à faire les frais de cette carte scolaire : une classe supprimée. Pétitions, rassemblements et occupations d'écoles n'auront par ailleurs pas suffi à empêcher la suppression des 40 postes de Rased (soutien scolaire), qui est confirmée. Pour mettre la pression sur les fonctionnaires en charge des négociations, parents d'élèves et enseignants s'étaient réunis dès 13 h aux abords des locaux de l'inspection académique. C'est donc au rythme des tambours et des sifflets que les manifestants (2 000 selon le SnuiPP, 350 selon la police) ont exprimé leur mécontentement alors que se tenait la réunion.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.