Côte d'Azur: L'aéroport de Nice pris dans la tempête, de nombreux vols annulés ou déroutés

INTEMPERIES La plateforme azuréenne est en « taux zéro » depuis ce lundi, aucun atterrissage n’est autorisé…

Fabien Binacchi

— 

Des passagers attendent au comptoir d'enregistrement à l'aéroport de Nice (Illustration)

Des passagers attendent au comptoir d'enregistrement à l'aéroport de Nice (Illustration) — VALERY HACHE AFP

Des trombes d’eau tombées du ciel et des vagues jusqu’en bordure de piste. Pris dans un véritable déluge, l’aéroport Nice Côte d’Azur  a enregistré de nombreuses annulations ce lundi matin. Sept vols ont également dû être déroutés, vers Marseille et Toulon.

L’ensemble du département des Alpes-Maritimes est concerné par une alerte orange « pluie-inondation » et « vagues-submersion » depuis dimanche soir. L’épisode est prévu jusqu’à la fin de la journée, selon le dernier bulletin de Météo-France.

Des vagues jusqu’à 4 m de hauteur

Depuis le début de la matinée, ce lundi, l’aéroport, situé en bordure de la Méditerranée, est passé en « taux zéro », c’est-à-dire qu’aucun vol n’est autorisé à atterrir, a indiqué une porte-parole de la plateforme azuréenne à 20 Minutes. A 11 h, 29 vols aux arrivées et 28 aux départs avaient déjà été annulés pour des raisons météorologiques.

Plusieurs axes routiers ont également été fermés sur le littoral azuréen. « En bord de mer, les vents forts venus du sud vont s’accompagner à partir de la mi-journée d’une houle qui va donner lieu à des coups de mer importants, et des vagues jusqu’à 4 mètres de hauteur », a indiqué la préfecture des Alpes-Maritimes, invitant à la plus grande prudence.

Jusqu’à 250 mm de pluie dans le département

Des cumuls de pluie de l’ordre de 80 à 100 mm sont attendus sur le littoral. Il devrait tomber de 150 à 200 mm dans le moyen et le haut pays et jusqu’à 250 mm dans le Mercantour. Avec beaucoup de neige en altitude. Les Alpes-du-Sud sont d’ailleurs également concernées par une alerte orange « avalanche ».

Depuis dimanche soir, la station de ski d’Isola 2000, la plus haute du département des Alpes-Maritimes, est d’ailleurs coupée du monde. La seule route d’accès a été fermée en raison du risque de coulées de neige et de pluies verglaçantes.