VIDEO. Alpes-Maritimes: L'incendie au nord de Nice est désormais fixé

FAITS DIVERS Le feu a démarré à Castagniers…

M.C. avec AFP

— 

Un véhicule de pompiers. (Illustration)

Un véhicule de pompiers. (Illustration) — Beatrice Colin

Sur Twitter, la préfecture des Alpes-Maritimes a fait savoir que la commune de Castagniers, à une quinzaine de kilomètres au nord de Nice, était en fin d’après-midi touchée par un important incendie. Les pompiers ont été dépêchés sur les lieux pour tenter de stopper les flammes. Selon les informations de Nice-Matin, le feu s’est déclaré ce lundi peu avant 15 heures chemin du Conso, soit tout près du crématorium de Nice Côte-d’Azur.

>> A lire aussi : VIDEO. Incendie dans les Bouches-du-Rhône: Le risque est «sévère»

Quelle est la situation actuelle ?

« Le feu est en voie d’être fixé : ça continue mais le feu ne progresse plus », a indiqué le service incendie du département des Alpes-Maritimes dont les hommes ont travaillé toute la nuit à éteindre quatre reprises de feu. « Le feu est circonscrit mais il n’est pas maîtrisé », précise la préfecture. Une route coupée la veille a pu rouvrir. Deux avions trackers et trois bombardiers d’eau ont repris leurs rotations ce mardi matin. « Il y a un largage toutes les quinze minutes », précise une source préfectorale sur place.

Quel est le bilan ?

Une centaine d’hectares de résineux sont partis en fumée dans cette zone périurbaine, ce qui fait de cet incendie le plus grave depuis 2003. Deux habitations ont été approchées de très près par les flammes, sans dégât, et un atelier garage automobile a été endommagé. Les pompiers n’ont fait évacuer aucune maison. On compte toutefois parmi les soldats du feu « quelques blessés légers », indique la préfecture à 20 Minutes. Les fumées ont pu se ressentir jusqu’au centre-ville de Nice, précise cette source.

Comment expliquer ces différents incendies en France ?

Les conditions météorologiques particulières constituent la principale explication à cette multiplication des feux, le Sud de la France étant touché par le vent, la chaleur et la sécheresse. Un incendie a notamment ravagé800 hectares depuis samedi après-midi à Saint-Cannat, près d’Aix-en-Provence. Plusieurs massifs montagneux sont fermés au public.