Nice: A 10 ans, ces petits élus donnent leurs conseils aux nouveaux députés

POLITIQUE Les enfants du conseil municipal siégeaient pour leur dernière séance mercredi…

Mathilde Frénois

— 

A Nice, les 68 conseillers municipaux enfants se sont réunis une dernière fois ce mercredi.

A Nice, les 68 conseillers municipaux enfants se sont réunis une dernière fois ce mercredi. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

  • En fin de mandat, ces écoliers de CM2 ont appris l’attitude du parfait élu
  • Certains d’entre eux souhaitent faire des études en politique voire… devenir Président(e)

Pour eux, il est temps de rendre les écharpes tricolores. Mercredi, à l’hôtel de ville de Nice, le conseil municipal des enfants se réunissait pour sa dernière séance plénière. Si eux sont en fin de mandat, bon nombre de députés vont à l’inverse vivre leurs premiers pas sur les bancs de l’ Assemblée nationale. Les jeunes Niçois peuvent déjà leur donner de bons conseils pour être de parfaits élus.

>> A lire aussi : Qui sont les trois nouveaux députés LREM des Alpes-Maritimes?

Tadeo a enfilé sa chemise blanche. Derrière son micro, cet élève de CM2 conseille aux députés l’assiduité : « Je n’ai pas raté une séance, insiste-t-il. Ça m’a permis d’avancer sur le projet de mon groupe, un concours de talents entre les écoles. »

« Tenir les promesses »

Tadeo s’est surtout confronté à l’opinion publique. Faute de participants, son projet est tombé à l’eau. « Le plus compliqué, c’est de convaincre les autres, explique-t-il du haut de son expérience de deux années à siéger dans l’hémicycle. Se retrouver à parler devant tout le monde pour la première fois, c’est stressant et impressionnant. Si on prépare ses interventions, tout devrait se passer comme prévu. »

>> A lire aussi : On a suivi un jeune député insoumis pour ses premiers pas à l'Assemblée

C’est avec un imposant dossier, son carnet et ses stylos que Célia défend son projet. A 10 ans, la Niçoise (avec son groupe) a réalisé une dizaine de vidéos contre le harcèlement. « Comme moi, les représentants doivent être à l’écoute de leurs proches et des gens. Sinon, on ne se rend pas compte qu’il y a des problèmes », dit-elle.

Une initiative saluée par Léa. Toujours diplomate, elle prend la parole pour féliciter, tour à tour, tous les projets. L’écolière, qui envisage déjà des études en politique pour devenir « la première Présidente de France », suggère aux députés « d’ouvrir de grands débats ».

Mots-clés :