Résultats législatives Nice: La droite cède un siège à La République en marche

ELECTIONS Eric Ciotti et Marine Brenier sont réélus, le parti présidentiel s'enracine à l'Est de la ville...

Fabien Binacchi

— 

Eric Ciotti, le 15 octobre 2014 à Nice.

Eric Ciotti, le 15 octobre 2014 à Nice. — BEBERT BRUNO/SIPA

  • Eric Ciotti et Marine Brenier sont réélus à Nice, dans la 1e et la 5e circonscription des Alpes-Maritimes.
  • Cédric Roussel, le représentant de La République en marche l’a emporté face au FN dans la 3e circonscription des Alpes-Maritimes.

A Nice, la logique du premier tour a été respectée. Les Républicains conservent deux sièges et sont obligés d’en céder un au parti d’Emmanuel Macron.

Dans la 1e circonscription

Son duel s’annonçait serré avec la candidate de La République en marche Caroline Reverso-Meinietti, mais Eric Ciotti a mis fin au suspense très tôt, dimanche soir, via son compte Twitter.

Avec, au final, 56,21 % des voix, le baron de la droite azuréenne conserve son siège à l’Assemblée nationale. Son adverse LREM, elle, a récolté 43,79 % des suffrages.

>> A lire aussi : Eric Ciotti annonce sa réélection dans les Alpes-Maritimes et égratigne Christian Estrosi

Dans la 3e circonscritpton

Ce territoire de l’Est niçois, qui échappait dès le premier tour au sortant UDI-LR Rudy Salles, revient au parti du président de la République. Le représentant LREM dans cette 3e circonscription des Alpes-Maritimes, Cédric Roussel, obtient 60,84 % des voix et bat le candidat du Front national Philippe Vardon (39,16 %).

Dans la 5e circonscription

Etendue de la mer à la montagne, la 5e circonscription des Alpes-Maritimes n’échappe pas au clan de Christian Estrosi. La sortante LR-UDI Marine Brenier, très proche du maire de Nice, obtient sa réélection avec 61,21 % des suffrages. Elle devance largement la candidate frontiste Chantal Agnély (38,79 %).

Sur ce territoire, le parti présidentiel avait décidé de ne pas opposer de candidat LREM à la jeune élue de 30 ans, protégée de Christian Estrosi.