Alpes-Maritimes: Pour sauver ses dauphins, Marineland lance une pétition

ANIMAUX Le plus grand parc animalier marin d’Europe se bat pour que la reproduction des cétacés reste autorisée…

Mathilde Frénois

— 

Durant un nouveau spectacle avec les dauphins, alors que Marineland promet "moins de performances avec les soigneurs"

Durant un nouveau spectacle avec les dauphins, alors que Marineland promet "moins de performances avec les soigneurs" — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

  • Début mai, Ségolène Royal a pris des mesures sur les delphinariums.
  • Selon Marineland, celles portant sur la reproduction vont à l’encontre du « bien-être » des animaux.

Ils veulent que des bébés dauphins continuent de naître dans leurs bassins. Les responsables de Marineland ont lancé une pétition ce lundi. « Visant à autoriser la reproduction des cétacés dans les parcs marins », elle a déjà recueilli plus de 1.300 soutiens.

La pétition fait suite à la prise d’un arrêté par Ségolène Royal début mai, édictant que « la reproduction des orques et des dauphins actuellement détenus en France est désormais interdite ». Un texte de loi qui signe donc la fin, à l’horizon 2040, de la présence des cétacés à Marineland.

>> A lire aussi : L'interdiction de la reproduction des cétacés en captivité, «une décision à l’encontre du bien-être des animaux» selon Marineland

Une manifestation des anti-captivité dimanche

Une disposition que les soigneurs jugent contraire à « leur bien-être ». Ils avaient déjà écrit une lettre ouverte pour maintenir la reproduction des dauphins, ayant déjà mis un terme à celle des orques eux-mêmes.

Cet arrêté a fait suite à d’autres mesures prises par le gouvernement main dans la main avec les parcs, comme l’agrandissement des bassins ou l’interdiction du chlore. De nouvelles contraintes qui ne désarment pas les anti-captivité. Dimanche, les opposants à Marineland se sont une nouvelle fois retrouvés devant l’entrée du parc marin pour demander sa fermeture.

>> A lire aussi : Antibes: Opposés à la captivité des dauphins, ils manifestent devant Marineland