Un planeur au-dessus de montagnes (Illustration)
Un planeur au-dessus de montagnes (Illustration) - Fabrice Coffrini AFP

Elle rend hommage « à cet homme, qui a épargné [des] enfants au prix de sa vie ». Après le crash d’un planeur, mercredi dernier à Valdeblore (Alpes-Maritimes), une mère de famille a salué dans une lettre la mémoire du pilote, mort dans l’accident, rapporte Nice-Matin.

>> A lire aussi : Un sexagénaire meurt dans un accident de planeur

Selon Julie Vershoore, l’Allemand de 64 ans dont l’appareil s’est abîmé au lieu-dit Soun dal Pra, à proximité d’un camping et d’un terrain de foot où jouaient des enfants, dont son fils, a « préféré se sacrifier ».

« Nul geste ne peut être plus noble que celui-là »

« Le planeur est passé sur le camping tout proche à très basse altitude. Il a fait une boucle. Je pense qu’il a voulu atterrir sur le pré du stade, mais il est parti en torche et il a tapé du nez », racontait mercredi à 20 Minutes un témoin direct de la scène.

« Ne voyant où se poser, [il] a préféré se sacrifier. Nul geste ne peut être plus noble que celui-là. Merci pour nos enfants », écrit Julie Vershoore dans sa lettre. La mère de famille, présente sur les lieux, a prodigué les premiers gestes de secours au pilote, avec trois autres vacanciers, mais le malheureux n’a pu être ranimé.

La trentenaire aimerait « pouvoir présenter [ses] condoléances » aux proches du pilote, raconte-t-elle à Nice-Matin. Selon, elle, celle lettre « écrite après avoir déposé un cierge à l’église », c’est aussi pour « que sa famille sache qu’il est mort en héros ».

Mots-clés :