Aide aux migrants: L'agriculteur Cédric Herrou condamné à 3.000 euros d'amende avec sursis

JUSTICE Il a été condamné pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien, mais il a été relaxé des autres faits qui lui étaient reprochés...

20 Minutes avec AFP

— 

Jusqu'à 300 personnes se sont réunis devant le palais de justice de Nice dans l'après-midi du 4 janvier 2017 pour soutenir Cédric Herrou

Jusqu'à 300 personnes se sont réunis devant le palais de justice de Nice dans l'après-midi du 4 janvier 2017 pour soutenir Cédric Herrou — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Cédric Herrou, poursuivi pour avoir aidé des migrants à rentrer en France depuis l’Italie, a été condamné à 3.000 euros d’amende avec sursis ce vendredi matin.

Le trentenaire, contre lequel huit mois de prison avec sursis avaient été requis, a été condamné pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien, mais il a été relaxé des autres faits qui lui étaient reprochés, notamment l’installation de migrants dans un centre de vacances désaffecté de la SNCF et l’aide au séjour et à la circulation de migrants en situation illégale.

>> A lire aussi : Le parquet fait appel de la relaxe d'un enseignant-chercheur poursuivi pour aide aux migrants

« On continuera à agir »

« Nous continuerons car c’est nécessaire de continuer », a lancé vendredi l’agriculteur, satisfait de la décision du tribunal correctionnel de Nice.

>> A lire aussi : L'agriculteur azuréen Cédric Herrou à nouveau placé en garde à vue

« On continuera à agir et ce n’est pas sous la menace d’un préfet ni les insultes d’un ou deux politiques que nous arrêterons. Nous continuerons car c’est nécessaire de continuer », a déclaré le militant, à peine sa condamnation prononcée, en sortant du tribunal au bras d’une militante d’origine malienne et acclamé par 200 personnes massées devant le palais de justice.

Mots-clés :