Paca: Estrosi «s'engage» pour les chasseurs plutôt que pour les associations écologistes

NATURE Le président de la région Paca prévoit une enveloppe de 2,5 millions d’euros sur cinq ans…

Mathilde Frénois

— 

Illustration chasseur

Illustration chasseur — A. Gelebart / 20 Minutes

L’écriteau posé sur le pupitre de Christian Estrosi annonce la couleur : « La région s’engage pour les chasseurs ». C’est que le président de Provence-Alpes-Côte d’Azur, en visite mercredi dans les locaux de la fédération des Alpes-Maritimes, prend « des mesures pour accompagner et soutenir la chasse », au grand dam des associations écologistes.

Mesures qui passeront par une enveloppe de 2,5 millions d’euros sur cinq ans pour le financement de la chasse accompagné de la suppression des subventions « aux associations qui passent leur temps à insulter les chasseurs et à les attaquer devant les tribunaux », affirme Christian Estrosi.

Stand de tir et formation

« C’est une mauvaise nouvelle pour la nature », estime le président de l’association Green, Sébastien Valembois. Les 77.500 chasseurs de la région (dont 7.500 dans les Alpes-Maritimes) bénéficieront de 500.000 € annuels pour le financement de formations, de stands de tir et l’entretien du gibier notamment. « Ça va nous aider à travailler pour encadrer l’environnement. Actuellement, on entretient six millions d’hectares bénévolement », se réjouit le président de la fédération départementale des chasseurs Jean-Pierre Caujolle.

« La nature n’a pas besoin de chasseurs. Au contraire, ils sont à l’origine de 42 personnes tuées lors d’accidents en 2015-2016 », affirme Sébastien Valembois. Son association Green demande une interdiction dominicale de la chasse. La pétition a recueilli 1.500 signatures, Sébastien en vise 7.000, « autant que le nombre de chasseurs pour ouvrir le débat. ».