Les fonds marins du Rocher bientôt à portée de clic

Technologie Des photos panoramiques seront en ligne sur Google

Fabien Binacchi

— 

Les plongeurs sont intervenus sur la quasi totalité des eaux monégasques, entre la roche Saint-Nicolas et la Vigie.

Les plongeurs sont intervenus sur la quasi totalité des eaux monégasques, entre la roche Saint-Nicolas et la Vigie. — Christophe Bailhache on the SVII-s Catlin Seaview Survey

On pouvait déjà se retrouver dans des millions de rues à travers le monde, sans bouger de son canapé. A Noël, c'est dans les eaux de la Principauté que les internautes des quatre coins du globe pourront venir plonger. Une équipe de scientifiques et de photographes terminaient lundi de capturer un ensemble de 2 000 clichés des fonds marins du Rocher. Des photos panoramiques qui seront mises en ligne sur Google. « Monaco sera le premier site sous-marin européen à être dévoilé », précise la direction du Musée océanographique au pied duquel avait lieu l'une des dernières plongées. « La primeur de ces photos sera réservée aux visiteurs du musée via le liquid galaxy [un simulateur équipé de sept écrans aménagés en cercle autour de l'utilisateur] », fait aussi savoir le musée. Disponible à la mi-décembre sur cet équipement, les images seront téléchargées « dans la foulée » dans la galerie Google Maps (maps.google.com/ocean). Et donc accessibles au monde entier. « C'est la première fois que nous intervenons dans une zone d'eaux tempérées », relève Christophe Bailhache, directeur des opérations d'Underwater Earth et du projet Catlin seaview survey qui fournit à Google ses images. Déjà passé par l'Australie, mais aussi à Hawaï et aux Philippines, avec son dispositif spécial (une caisson étanche équipé de 3 caméras synchronisées pour l'enregistrement d'images à 360°), le spécialiste espère traiter d'autres sites en Europe. « Nous sommes en train de monter une équipe, explique-t-il. Le but est aussi de proposer un suivi. Pour surveiller l'évolution de ces fonds marins. »

Mots-clés :

Aucun mot-clé.