Un total de 150 soudures reste à réaliser sur l'extension de la ligne 1.
Un total de 150 soudures reste à réaliser sur l'extension de la ligne 1.

J. C. MAGNENET

«Des soudures comme celle-là, il nous en reste 150 à faire. » A l'Est de Nice, on ne chôme pas sur le chantier de la ligne 1 du tramway. Les équipes ont tout de même marqué une pause, ce jeudi matin, pour laisser le maire de Nice, Christian Estrosi (UMP), souder deux rails sur le pont René Coty. C'est cet ouvrage d'art qui permettra au tramway niçois de traverser le Paillon. Une première extension de la ligne, d'un coût de 23,9 millions d'euros, d'une longueur de 450 m, de l'actuel terminus Pont Michel jusqu'à l'hôpital Pasteur. « Les travaux sont dans les temps et la mise en service se fera au printemps prochain », promet l'élu.

Rames rallongées
Des rails sur lesquels circuleront des trams allongés. Trois rames sont déjà passées de 33 à 44 m de long. De quoi augmenter leur capacité d'accueil de 33 %. « C'est un module complémentaire que l'on rajoute au milieu des rames existantes », détaillent les services de Nice Côte d'Azur. Une quinzaine d'entres elles, sur les 28 du réseau, seront ainsi équipées, pour une entrée en service entre la mi-novembre et la mi-décembre. « Les quais sont déjà adaptés, puisque ce rallongement était prévu dès le départ », ajoute-t-on.

Financement

La Caisse des dépôts accorde un prêt à la Métropole de 340 M€, essentiel pour financer la ligne2, et dont 6,94 M€ seront attribués à l'extension de la Ligne 1.