L'esplanade accueillera des kiosques.
L'esplanade accueillera des kiosques. - F. BINACCHI / ANP / 20 MINUTES

Fabien BInacchi

D'ici à quelques jours, les structures temporaires vont fleurir sur l'esplanade de la gare. C'est là que les voyageurs trouveront désormais leurs journaux ou de quoi casser la croute. Après le bureau de l'office du tourisme, prié de fermer boutique le temps des travaux, le buraliste et les services de restauration vont eux aussi devoir déménager. « Le gros volet des travaux* va débuter dans le bâtiment principal, indique à 20 Minutes Armelle Fabry, la directrice du projet pour Gares & connexions. Le hall « voyageurs » va être reconstruit à 100 % en jouant beaucoup sur la transparence et le verre, et le chantier doit durer jusqu'à fin 2014. »

Perturbations à la gare routière
En attendant, pas d'inquiétude, promet cette architecte : les voies du futur pôle d'échange multimodal resteront accessibles en permanence. Au moins par un passage souterrain. Mais « les espaces de circulation seront notablement réduits ». Il se peut donc que, pour arriver jusqu'aux quais, cela bouchonne un peu aux heures de pointe.
A compter du mois d'octobre, c'est aussi la partie gare routière qui sera revue. Le vieil escalier qui menait jusqu'à la voie rapide, où se tient désormais le nouveau dépose-minute (accessible via une passerelle provisoire) sera démoli. « Pendant les travaux, une partie des cars sera déroutée vers le parvis côté ouest, l'autre boulevard d'Alsace », de l'autre côté des voies ferrées, prévient enfin Armelle Fabry.

Hôtel et commerces

Le groupe Vinci réalisera à partir d'août 2013 la construction d'un hôtel 4 étoiles de 125 chambres (exploités par la chaine hôtelière OKKO), à l'est de la gare, ainsi qu'un pôle de commerces, de services et de restauration de 2 400 m2, qui sera lui à l'ouest.