L'agglo compte près de 400 antennes.
L'agglo compte près de 400 antennes.

Frédéric Brenon

Régulièrement confrontés aux

inquiétudes et oppositions des riverains, les élus de Nantes métropole ont décidé d'encadrer une bonne fois pour toutes l'installation des antennes-relais téléphoniques sur l'ensemble des 24 communes de la métropole. L'objectif est de rédiger une charte répondant à la fois aux exigences des opérateurs et des habitants. Elle édicterait « des règles communes de bonne conduite » concernant la puissance, la hauteur, le lien d'installation, l'intégration paysagère ou la concertation.

Opérateurs et habitants réunis
« En matière réglementaire, seul l'Etat a compétence pour agir. Les maires, eux, sont souvent un peu démunis », regrette Fabrice Roussel, vice-président de Nantes métropole. Cette dernière va donc réunir à partir de septembre un atelier-citoyen de quarante personnes regroupant habitants, opérateurs et professionnels. Un dispositif « inédit en France » devant aboutir à l'adoption d'une charte avant la fin 2012. « On veut tous la meilleure couverture de réseau mais il y a aussi des craintes légitimes. L'idée est de trouver un consensus et d'apaiser le débat. » L'agglomération compte près de 400 antennes-relais, dont plus de 250 rien qu'à Nantes.