Le trois-mâts d'exploration repartira en expédition en octobre prochain.
Le trois-mâts d'exploration repartira en expédition en octobre prochain. - F. Elsner / 20 Minutes

Frédéric Brenon

Elle a quitté l'île de Nantes vendredi. Définitivement. La Boudeuse est arrivée lundi au port du Légué, près de Saint-Brieuc, où elle restera deux mois afin d'y subir une remise en état préalable à son grand retour en mer. Le célèbre trois-mâts d'exploration, qui était immobilisé quai des Antilles à Nantes depuis septembre 2010 en raison de difficultés financières, s'apprête en effet à repartir en expédition. Il s'élancera de Fécamp (Seine-Maritime) le 1er octobre pour « La Nouvelle odyssée »: un voyage-école de huit mois autour de l'Amérique latine avec 128 marins débutants âgés de 18 à 25 ans, ambassadeurs de 32 villes françaises. La mission est soutenue par l'association des maires de France (AMF).

« Un soutien formidable »
« C'est une tristesse de quitter Nantes mais c'est surtout une grande joie de pouvoir reprendre la large. Ce bateau n'avait évidemment pas vocation à rester à quai. Nous avons hâte, mais il y a aussi beaucoup de travail », rapporte Amaury Bironneau, administrateur de La Boudeuse. L'équipage semble en tout cas avoir apprécié sa parenthèse nantaise. « C'est notre plus belle escale réalisée hors mission, poursuit Amaury Bironneau. On a reçu un soutien formidable du public (près de 10 000 visites à bord), à un moment où notre situation était difficile. On a aussi noué beaucoup de contacts avec les professionnels et les habitants. Il y a de grandes chances qu'on revienne. » Construite en 1916, la goélette du capitaine Patrice Franceschi prépare également une mission citoyenne de six mois en Méditerranée.