« Je n'exclus rien du tout »

0 contributions
Publié le 26 juin 2012.

Franck Louvrier L'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy est « en réflexion »

Pendant quinze ans, il a été le fidèle conseiller en communication de Nicolas Sarkozy. Franck Louvrier – auquel on prête des ambitions à Nantes dont il convoiterait la mairie – est « en réflexion » sur son avenir personnel, depuis les dernières présidentielles. Interview de ce Nantais de 44 ans, qui reste conseiller régional UMP des Pays de la Loire.

Qu'avez-vous fait depuis le scrutin ?
Dès le lendemain de la passation de pouvoirs, je suis parti quelques jours avec ma femme et ma fille en Corse, puis dans notre maison de paludiers à Batz-sur-Mer. Je me suis aussi occupé de mon avenir professionnel dans le milieu de la communication... Je prendrai des décisions à la rentrée.
Quid de votre avenir politique ?
J'ai déjà mon mandat de conseiller régional, qui me passionne. Je suis aussi membre du bureau politique de l'UMP nationale. Pour la suite, au sein des instances départementales, il y aura des élections internes à la rentrée... D'une façon ou d'une autre, bien évidemment, je jouerai un rôle.
Lequel, par exemple ?
Celui que décideront les cadres et les militants. Je veux que ma famille politique soit rassemblée pour travailler sur les prochaines échéances municipales, qui sont essentielles. L'UMP 44 aura besoin d'expérience, de renouvellement et de rassemblement avec tous ceux qui nous sont proches, comme Joël Guerriau (Nouveau Centre). Avec ces trois mots-là, je pense qu'un a une bonne feuille de route pour le prochain comité départemental, le 12 juillet à Vertou.
Vous réfléchissez aux municipales ?
Pour le moment, je n'exclus rien du tout. Je pense que je prendrai une décision dans le courant de l'automne 2012, quand ma formation politique sera un peu mieux organisée et qu'il sera temps de se mettre en ordre de marche. On verra alors qui souhaite aller où.
Que pensez-vous de la nomination

de Jean-Marc Ayrault à Matignon ?
Il en rêvait, il l'a obtenue. Mais ce qui me choque, c'est qu'il reste conseiller municipal : la noblesse de la politique, c'est qu'il y a des échecs et des victoires. On n'a donc pas à prendre de parachute. On n'a pas non plus besoin de vigie : dans son équipe, ils sont majeurs et vaccinés, que je sache !

Propos Recueillis par Guillaume Frouin
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr