Le Voyage à Nantes se dévoile

1 contribution
Publié le 14 juin 2012.

Culture L'événement, qui débute vendredi pour deux mois, promet une « ville renversée par l'art »

Beaucoup d'habitants en ont entendu parler. Mais la plupart peinent encore à comprendre de quoi il s'agit précisément. Pas d'inquiétude, ils auront deux mois pour tenter de cerner les multiples facettes de l'événement. Le Voyage à Nantes débute vendredi et s'achèvera le 19 août. Festival ? Parcours touristique ? Fête urbaine ? Difficile de classer ce mesclun culturel qui proposera dans la cité des ducs une « ville renversée par l'art » et plus loin, le long de la Loire jusqu'à Saint-Nazaire, une excursion mêlant art contemporain et découverte du paysage.
Pour faire simple, même s'il y aura des concerts, spectacles et animations ponctuels, « le fil rouge du projet » seront les œuvres et créations artistiques. Près de 80 sites – monumentaux, minimalistes, souvent décalés – sont à découvrir gratuitement. Certains ne resteront que cet été : mur d'escalade sur la fontaine de la place Royale, morceau de façade suspendue à un monte-meubles place du Bouffay, boutique transformée par Agnès Varda passage Pommeraye, escalier permettant de prendre de la hauteur sur le tombeau de François II dans la cathédrale, tableaux des Beaux-arts disséminés, jeux détournés, observatoires perchés, parcours graffiti…

Suivez la ligne rose !
D'autres œuvres, issues de la troisième génération de la collection Estuaire, seront pérennes : arbre lumineux butte Sainte-Anne, bar décalé au sommet de la Tour Bretagne, arbre à paniers de basket près des Nefs, observatoire en bois à Malakoff, maison noyée dans la Loire à Couëron, sculptures d'animaux sauvages à Bouguenais, ou squelette géant de serpent à Saint-Brévin… Le patrimoine culturel nantais sera lui-même intégré au projet et mis en valeur (château, muséum, Fabrique, etc.).
« Plutôt qu'une manifestation ou un lieu précis, on fait le pari de l'éclectisme sur un territoire, justifie Jean Blaise, directeur du Voyage à Nantes. Partout, il y aura des propositions d'artistes. Tout le monde joue le jeu, y compris les commerçants et transporteurs. On ne sait pas si ça va prendre, mais c'est bien parti. » Et pour ne pas vous perdre dans la programmation, un conseil : récupérez le livret papier dans les offices du tourisme, consultez le site Internet, ou… suivez la ligne rose tracée au sol, elle vous mènera à une œuvre.

Frédéric Brenon
Pourquoi ce Voyage à Nantes ?

Les objectifs de l'événement se conjuguent au pluriel : attirer des touristes français et européens cet été, faire redécouvrir aux habitants leur propre patrimoine, renvoyer à l'extérieur l'image d'une ville culturelle, dynamique et surprenante pour faire entrer à moyen terme Nantes dans le Top 5 des destinations urbaines françaises. Un pic de fréquentation de 20 %, est espéré pour l'été. Soit 40 000 visiteurs et 10 millions d'euros de recettes financières supplémentaires.Le budget du Voyage à Nantes s'élève, lui, à 8 millions d'euros.

Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr