transfert ou non, le CHU sera fixé en 2012

Santé Le projet de regroupement sur l'île de Nantes suspendu à une aide financière de l'Etat

Frédéric Brenon

— 

L'incertitude demeure quant au déménagement sur l'île.

L'incertitude demeure quant au déménagement sur l'île. — F. Elsner / 20 MInutes

Alors que se déroulait hier la cérémonie des voeux aux personnels hospitaliers, les responsables du CHU de Nantes ont réexprimé leur impatience d'être enfin fixés sur le projet de regroupement de l'hôpital sur l'île de Nantes en 2020.
Après l'accord de principe du gouvernement, puis le feu vert de l'inspection générale des affaires sociales (Igas), le CHU attend désormais un soutien financier de l'Etat d'au moins 180 millions d'euros pour boucler un projet estimé à environ 350 millions d'euros. « Le reste sera financé par nos fonds propres », indique la directrice Christiane Coudrier. Un plan Hôpital 2012 devrait permettre à certains projets hospitaliers français de disposer de moyens. Mais, crise oblige, il y aura des déçus. Des annonces sont prévues ces prochains mois. En attendant, les études de réalisation sont suspendues.

Pas de plan B
« Contrairement à l'hôpital actuel, notre projet répond aux exigences d'évolution préconisées par les pouvoirs publics. Ce sera un hôpital ouvert sur la ville, orienté vers l'ambulatoire (hospitalisation de courte durée). Il fait partie des projets les plus légitimes en France. Ce serait paradoxal que le ministère ne suive pas », estime Christiane Coudrier « Un refus serait discriminatoire vis à vis de Nantes, enfonce Gilles Potel, président de la commission médicale d'établissement. On a besoin de ce projet dans dix ans, dans vingt ce sera trop tard. Et le problème, c'est qu'il n'y a pas d'autre projet. Si on nous dit non, il faudra tout recommencer à zéro. Des années de préparation perdues.  Oui, ça nous préoccupe. »

retour à l'équilibre

Le CHU de Nantes a aussi indiqué hier que l'établissement avait atteint l'équilibre en 2011, grâce à une hausse de l'activité de soins. « Nous sommes en avance par rapport à nos engagements », se félicite la direction. Le CHU accuse un déficit cumulé de 46 millions d'euros.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.