La « Katra » est exposée à l'Ensan.
La « Katra » est exposée à l'Ensan. - L. Failler / 20 Minutes

Jusqu'au 1er janvier, une exposition étonnante met à l'honneur un design 100% «made in Pays de la Loire» dans la galerie de l'Ecole d'architecture. A côté du «cercueil développement durable» (en bois non traité, avec un minimum de colle et de vernis), on y trouve en effet «Katra», une chaise fabriquée à partir de fibres d'ortie de Chine, variété non urticante et surtout très résistante.

«On cherchait un matériau plus propre que les composites en carbone, qui utilisent des ressources fossiles non renouvelables», explique Kévin Blondy, le designer de 24 ans de l'agence «Aparte». «Quand on les découpe, leurs poussières ont aussi un impact sur la santé.»

Le design, ce n'est pas que Starck

Avec ses trois collègues, tous ex-étudiants de l'Ecole de design, Kévin a donc conçu cette chaise noire, fine et épurée, qui trône avec soixante-sept autres pièces conçues par des professionnels ou des étudiants de la région. Parmi elles, des bondes de douche, des portes de garage végétalisées ou des emballages de biscuits.

«Le design, ça ne s'arrête pas aux magazines spécialisés ou à Philippe Starck», rappelle Guillemette Valo, chargée des relations exposants pour le compte des organisateurs du VIA (Valorisation de l'innovation dans l'ameublement). Les quatre garçons de l'agence «Aparte» ne diront pas le contraire: ils pensent que leur fibre d'ortie peut très bien servir «pour des cadres de vélo ou des raquettes de tennis».

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé