Suspicion de relations polygames: ouverture d'une enquête à Nantes

SOCIETE Le procureur veut faire la lumière sur l'affaire...

20minutes.fr, avec Guillaume Frouin à Nantes

— 

Le Nantais accuse de polygamie par Brice Hortefeux aux cotes de sa femme, samedi.

Le Nantais accuse de polygamie par Brice Hortefeux aux cotes de sa femme, samedi. — A. JOCARD / AFP

Une enquête préliminaire a été ouverte lundi par le parquet de Nantes, après le signalement par la préfecture de Loire-Atlantique d'une «suspicion de relations polygames qu'entretiendrait M. Lies Hebbadj» et des «interrogations sur la régularité des aides sociales dont bénéficieraient plusieurs personnes de sexe féminin qui seraient en relation avec M. Hebbadj», a annoncé dans un communiqué le procureur de la République de Nantes.

«Ces faits susceptibles de recevoir des qualifications pénales ont justifié la saisine immédiate de la direction interrégionale de la police judiciaire de Rennes qui s'attachera dans le cadre d'une enquête préliminaire (...) à en vérifier la réalité», explique Xavier Ronsin, procureur de la République de Nantes. 

Menacé par le ministère de l'Intérieur d'être déchu de la nationalité française pour polygamie, Lies Hebbadj s'est défendu lundi en faisant valoir qu'avoir des maîtresses n'était «pas interdit en France».

Quatre femmes et douze enfants

La semaine dernière, le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, avait évoqué la possibilité de le déchoir de sa nationalité française, en écrivant dans un courrier officiel qu'il appartiendrait à une mouvance islamique radicale, «vivrait en situation de polygamie avec quatre femmes dont il aurait eu 12 enfants», avec des soupçons de fraudes aux aides sociales.

Le commerçant, qui vit à Rezé, près de Nantes, a été placé sous le feu des projecteurs la semaine dernière, en plein débat sur l'interdiction du voile intégral, quand une de ses concubines a décidé de contester une contravention pour avoir conduit en niqab.

L'enquête a été confiée à la direction inter-régionale de la police judiciaire de Rennes, en Ille-et-Vilaine.

>> En raison des débordements systématiques sur ce type de sujet, l'article est fermé aux commentaires. Merci de votre compréhension.


Mots-clés :