à Stendhal, la lecture prendles collégiens par surprise

Société Des comédiens remettent la littérature à l'honneur dans les quartiers

Guillaume Frouin

— 

Les Brigades de lecture interviennent d'abord à l'improviste dans les classes, avant d'entamer un travail pédagogique sur l'année.

Les Brigades de lecture interviennent d'abord à l'improviste dans les classes, avant d'entamer un travail pédagogique sur l'année. — J.-S. Evrard / 20 Minutes

Au collège Stendhal, dans les quartiers nord, les descentes des Brigades de lecture se font dans le plus grand secret. Ce mercredi matin, seuls les enseignants des trois classes de 6e inspectées ont ainsi été mis dans la confidence. Mais avec leurs impers, leur pagaie et leur grande valise, Emilie et Natacha ne passent pas longtemps inaperçues dans les couloirs. Surtout quand elles déboulent en classe en chantant à tue-tête : ces deux comédiennes de la compagnie nantaise PaQ'la Lune viennent faire des lectures impromptues, à voix haute, de textes plus ou moins contemporains, comme ceux de Bobby Lapointe ou de Philippe Avron. Une gageure dans ce quartier sensible, à l'heure où le langage SMS colonise les écoles.
« Nous voulons mener ces mômes à réfléchir sur le sens et les mots de la langue française », explique Christophe Chauvet, responsable artistique de PaQ'la Lune. « Beaucoup, ici, sont issus de milieux socio-culturels où les parents ne connaissent pas les auteurs que l'on présente. » Pour « susciter l'envie et la frustration », ses deux brigadières complètement allumées ne restent toutefois guère longtemps en classe. Au bout d'une demi-heure, elles s'éclipsent déjà, en laissant simplement des marque-pages sur lesquels on trouve les références des livres lus en classe. Histoire de pouvoir être retrouvés au CDI du collège.

Des minibrigades en primaire
Mais leur travail ne s'arrête pas là. D'ici à la fin de l'année, Natacha et Emilie vont revenir aider les collégiens à monter leur propre minibrigade, pour se produire à leur tour dans les écoles primaires du quartier. L'initiative emballe en tous cas Christiane Gestin, la prof d'histoire-géo de la 6e C. « Je ne fais peut-être pas cours pendant leur intervention, mais ce n'est pas grave : cela apporte beaucoup d'autres choses aux élèves », observe l'enseignante, qui est aussi responsable de l'activité théâtre au collège Stendhal. « Ils font des progrès à l'oral. Le théâtre leur apprend aussi à vivre ensemble et à se respecter, ce qu'ils ont du mal à faire en temps normal. »
Même enthousiasme du côté des élèves, invités à laisser leurs impressions sur des cartes postales, après le passage de la Brigade. « J'ai bien aimé. Sa nous a fait rire ! MDR », écrit ainsi Shirley. « C'était marent, tro bien, merci d'être venu :) xD », confirme Redouane. Des messages écrits façon texto, fautes d'orthographes incluses.

Fondation

Les Brigades de lecture ont reçu en février le « coup de cœur du jury » dans la catégorie culture des « Trophées des associations » de la fondation EDF-DiversiTerre. Celle-ci vise à « faire connaître et récompenser l'action des petites associations en matière de lien social, de solidarité et de préservation de la planète en direction des jeunes de moins de 26 ans ». Près de 2 500 associations s'étaient inscrites en France pour cette première édition, et trente ont été récompensées.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.