La direction d'Earta a renoncé à faire appel de l'annulation de son plan social, décidée par la direction départementale du travail, a-t-on appris hier. L'entreprise de conditionnement en travail adapté, qui emploie 96 salariés dont 76 handicapés à La Montagne et Carquefou, entendait licencier 30 personnes en raison de la « baisse de son volume d'activité ». A cela s'ajouterait aussi « un réel problème de gestion » de la part de la direction, à en croire les personnels.

« C'est une première bataille de remportée, mais ce n'est pas la victoire finale, tempère Jean-Charles Santos, secrétaire (Force ouvrière) du comité d'entreprise. Cela n'empêchera pas la direction de déposer un nouveau plan social d'ici à trois ou quatre mois. Ils nous infligeraient alors une double précarité : après 45 ans, il est difficile de retrouver un job, surtout quand on est handicapé. » Contactée, la direction d'Earta n'a pas donné suite à nos sollicitations. W

G. F.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.