VIDEO. FC Nantes: «J'ai chanté "Allumer le feu" et la Beaujoire a repris», se souvient Georges Eo

FOOTBALL L'adjoint de Raynald Denoueix avait entonné, le soir du titre de champion de France des Canaris, la chanson de Johnny Hallyday, le 12 mai 2001...

David Phelippeau

— 

Les joueurs fêtent le 8e titre du FC Nantes dans une Beaujoire en feu ! Lancer le diaporama

Les joueurs fêtent le 8e titre du FC Nantes dans une Beaujoire en feu ! — LEFEVRE SYLVAIN/SIPA

  • Le 12 mai 2001, lors du 8e titre de 2001, la Beaujoire avait entonné du Johnny Hallyday.
  • Georges Eo, adjoint de l'entraîneur Raynald Denoueix, avait chanté "Allumer le feu".
  • Pour «20 Minutes», il raconte ce moment resté dans les mémoires.

Souvenirs, souvenirs… Nous sommes le 12 mai 2001, la Beaujoire est en fusion, le FC Nantes vient de glaner son 8e titre de champion de France. Un petit succès (1-0) contre le rival historique Saint-Etienne grâce à un but du « pagayeur » Marama Vahirua.

>> A lire aussi : «Ça m’a fait bizarre de retrouver mon ancienne chambre à Nantes», raconte Vahirua

« La pelouse a été envahie dès la fin du match [il y avait 36.000 spectateurs ce soir-là], se souvient le speaker Yannick Bigaud. Les joueurs et les coachs se sont rassemblés et installés [sur une plate-forme] au niveau de la tribune présidentielle. » Le micro circule de mains en mains. Et il arrive jusqu’à Georges Eo, l’adjoint de Raynald Denoueix. « Un de nous a dû l’allumer un peu et lui dire : "Allez Georges, chante-nous du Johnny !" », sourit l’ancien milieu de terrain Nicolas Savinaud.

Il faut dire que Georges Eo est connu pour être un fan de l’artiste français. « Il chantait souvent sous la douche et il le faisait bien en plus », se rappelle Savinaud.

Georges Eo en tête du groupe nantais lors d'un footing en juin 2001.
Georges Eo en tête du groupe nantais lors d'un footing en juin 2001. - FRANK PERRY / AFP

La suite de la soirée de 2001, c’est l’intéressé qui la raconte. « Je me suis lancé face à la foule, j’ai chanté Allumer le feu et la Beaujoire a repris, raconte, avec émotion, 16 ans après, Georges Eo. J’ai fait un couplet et évidemment le refrain. Le public a suivi. Beaucoup de gens me parlent de cet épisode encore maintenant. » Comme beaucoup aussi se souviennent d’une vidéo dans laquelle on le voit pousser la chansonnette de Johnny en 1995, dans l’avion du retour d’un match à Bastia qui offre le 7e titre aux Canaris.

>> A lire aussi : Ce que «20 Minutes» aimerait voir dans le futur musée du FCN

Du Johnny aussi à la mairie

Le lendemain, l’adjoint de Denoueix remet ça. « On est reçus en mairie et Jean-Marc Ayrault me demande de chanter du Johnny sur une estrade. J’ai entonné Que je t’aime. » Eo aurait pu fredonner n’importe quel titre de son idole. « J’ai toujours chanté partout et tout le temps du Johnny. Et c’est toujours le cas. » Ce mercredi, il a appris le décès d’ Hallyday au réveil. « De mon lit, j’ai entendu ses chansons à la télé. J’ai compris… Je ressens beaucoup de tristesse. Ce n’est pas rien de le perdre, c’est quelque chose de très profond pour moi… J’écoute du Johnny depuis les années 1960. »