Nantes: Grosse saisie de cannabis, trafic démantelé, cinq personnes arrêtées

FAITS DIVERS Le trafic alimentait les agglomérations nantaises et nazairiennes...

F.B.

— 

Voiture de gendarmerie. Gendarmes. (Illustration)

Voiture de gendarmerie. Gendarmes. (Illustration) — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Après la découverte d’une centaine de pieds de cannabis plantés sur la petite île Héron à Saint-Sébastien-sur-Loire, les gendarmes viennent de démanteler un nouveau réseau de stupéfiants dans l’agglomération nantaise. Tout a commencé par l’interpellation imprévue, cet été, d’un habitant de Sainte-Luce qui avait lui-même prévenu la gendarmerie d’une tentative de vol à son domicile.

Sur place, les enquêteurs découvrent 30 g de cannabis et décident de lancer des investigations plus larges. Elles les inciteront à perquisitionner plusieurs logements dans l’agglomération nantaise au cours desquelles sont trouvés pas moins de 1,2 kg d’herbe et 700 g de résine.

Convoqués au tribunal

Cinq personnes, suspectées d’être impliquées dans le trafic, ont finalement été interpellées cette semaine à Nantes et Saint-Nazaire. Une douzaine de clients, âgés d’une vingtaine d’années, ont également été entendus.

Les suspects seront convoqués devant le tribunal correctionnel de Nantes le 4 octobre 2018 pour répondre des infractions d’usage, transport, détention, trafic de stupéfiants, indique la gendarmerie de Loire-Atlantique. Quant aux clients, ils font l’objet de mesures alternatives.

>> A lire aussi : Nantes : «Ras le bol» du trafic de drogue au sein du CHU Saint-Jacques